Pierre Verluise, directeur du séminaire « Géopolitique de l’Europe » au collège Interarmées de Défense, éditeur du site géopolitique www.diploweb.com. Avril 2006

0 vote

« La Moldavie dispose d’une chance à saisir »…

1) Comment évaluez-vous la position géopolitique de la Moldavie ?

Une nouvelle Europe
Une nouvelle Europe
Le nouveau livre de Pierre Verluise aux éditions Karthala

La Roumanie - candidate à l’Union européenne pour 2007 ou 2008- peut être tentée de défendre aujourd’hui et demain les intérêts de la Moldavie, dont elle se sent proche pour raisons historiques.

Pour autant la candidature de la Moldavie n’est pas à l’ordre du jour. La Moldavie a du chemin devant elle : construire un Etat de droit, renforcer la démocratie, développer son économie, lutter efficacement contre la criminalité et la corruption, gérer au mieux les relations avec les minorités ukrainiennes et russes, solutionner la question de la Transnistrie, sécuriser ses frontières, gérer au mieux sa dépendance économique et énergétique à l’égard de la Russie…

Cette liste n’est pas exhaustive. Compte tenu de la nature du régime russe, on peut craindre une instrumentation de certains de ces problèmes. Pour ne pas aller au devant de désillusions, il importe que les Moldaves comptent d’abord sur eux-mêmes.

2) Avec deux tiers de lycéens apprenant la langue française, la Moldavie n’est-elle pas à part dans la géopolitique francophone ? Comment la Moldavie peut-elle tirer profit de sa francophilie ?

Il est important que la langue française soit apprise en Moldavie, mais la France lui accorde-t-elle la place et les moyens que les Moldaves francophones souhaiteraient ? En fait, le problème dépasse la Moldavie. Depuis sa création au début des années 1970, la francophonie a plusieurs fois changé de politique et ses moyens ne sont pas toujours suffisants, voire optimisés.

La Roumanie, par exemple, se sent aujourd’hui relativement délaissée, par les éditeurs notamment. Si la France ne fait pas le nécessaire pour défendre habilement sa langue, la Moldavie ne peut aisément tirer profit de sa francophilie. Pour autant, la francophilie de la jeunesse est une opportunité à saisir.

En matière de formation, l’Internet peut-il offrir des facilités ? Le site géopolitique www.diploweb.com offre gratuitement aux Moldaves francophones une information variée sur les questions européennes. Par ailleurs le site www.moldavie.fr fait beaucoup pour la connaissance de la Moldavie chez les Français.

3) Quelle est la portée géopolitique de la politique européenne de voisinage pour la Moldavie ?

Depuis 2004, la Moldavie est considérée par l’UE comme un espace de la Politique européenne de voisinage. Celle-ci a pour objectif de partager avec les pays limitrophes les avantages de l’élargissement de l’UE - c’est-à-dire la stabilité, la sécurité et la stabilité - dans des conditions distinctes d’une adhésion à l’UE. Par rapport aux autres espaces retenus, la Moldavie se caractérise par une croissance démographique quasi-nulle et le PIB par habitant en % de l’UE15 faible : 1,8% en 2001.

A mes yeux, le caractère contractuel de la PEV est une qualité. Les pays considérés doivent prendre des engagements sur le respect des droits de l’homme, l’Etat de droit, la bonne gouvernance, l’économie de marché, le développement durable. S’ils respectent leurs engagements, la PEV se poursuit.

Un plan d’action a été adopté (http://europa.eu.int/comm/world/enp/pdf/action_plans/moldova_enp_ap_final_en.pdf). La Moldavie dispose là d’une chance à saisir.

Propos recueillis par Florent Parmentier, analyste-politique pour Moldavie.fr.