Portraits de Moldaves

Sans doigts aux mains et aux pieds, un homme du village de Razeni, Ialoveni, réussit à faire des merveilles. Ses mains ont confectionné des portes, des fenêtres et tout ce qu’on peut construire avec du bois, du métal et du fer blanc. Toute sa vie, il a construit des crucifix, des (...)

S’il y a une personnalité en Moldavie qui mérite qu’on lui consacre un roman, dans le style des plus grands humoristes du monde, cette personne est le confectionneur des instruments de musique populaires, déteneur du titre honorifique « maître en arts », Liubomir Iorga.

La gagnante du Grand Prix de l’édition 2015 du Festival de la chanson francophone « Chantons, amis ! », Nadejda Anghel, a récemment fait un voyage à Paris.

Olesea Volciuc, doctorante à l’Université Technique de Moldavie (UTM) réalise une recherche d’importance mondiale. Elle est devenue gagnante d’un concours prestigieux financé par l’OTANNATO : Science for Peace and Security Programme”. Olesea Volciuc est bénéficiaire d’une subvention en valeur de 25 000 Euros pour une période de trois ans.

Elle est née et a grandi à Chişinău, mais elle fut « enlevée » en 2003 par un « prince » qui l’a amenée en France où elle combine à présent l’architecture et la musique.

Le nom de Anton Port, enseignant de physique à l’école du village de Popeasca, district de Ştefan Vodă, est très connu dans les localités du sud de la Moldavie. Doué d’un esprit inventif, il est toujours à la recherche de l’inédit. Dans la cour de sa maison il y a un moulin à vent. Pourquoi ? Parce qu’il a (...)

Le professeur de musique Vladimir Dodon, connu comme un véritable artiste en lutherie, on le sait depuis longtemps, est l’un des meilleurs créateurs d’instruments populaires à cordes de chez nous, un homme qui fait « chanter » le bois. Mais ce n’est que récemment que l’on est venu le voir à Calarasi ; (...)

Ion Antohi Nous qui sommes originaires du village de Brînza dans le district de Cahul et qui habitons à présent Chişinău, nous connaissons très bien le mode de vie et l’activité de notre ami, Ion Antohi, qui a 70 ans. Il provient d’une famille riche - ses parents s’appelaient Ana et Dumitru (ou Mitea (...)

Grigore Tinica Cet article présente une étonnante histoire de réussite d’un Moldave parti à l’étranger. Il s’agit du directeur de l’hôpital « Constantin Ion Parhon » d’Iasi, Grigore Tinică, docteur moldave qui fait aujourd’hui partie de l’élite d’Iasi, en Roumanie. Le nom de Grigore Tinică est associé à la (...)

Nina Tampiza, professeur de langue française de la ville moldave de Cahul, présidente de cette association « JUNACT », est une amie de longue date de notre portail www.moldavie.fr Nina Tampiza A un certain moment de sa vie, elle a dû interrompre ses activités fructueuses en Moldavie pour (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | Tout afficher