L’indépendance de la République de Moldavie : chronique des événements

Le 27 août, le peuple moldave célèbre la Journée de l’Indépendance qui évoque l’événement grandiose datant du 27 août 1991 - la proclamation de l’indépendance de la République de Moldavie par rapport à l’Union Soviétique. Ce jour-là, s’est réalisée une des aspirations sacrées des patriotes moldaves qui, le long de plusieurs années, ont mené une lutte conséquente pour l’affirmation de leur identité nationale.

Avant de cueillir le fruit tellement convoité appelé « indépendance », ils ont dû parcourir un chemin épineux, mais pas dépourvu d’effets mobilisateurs, tels que l’officialisation de la langue moldave, le retour à l’alphabet latin, l’organisation des premières élections démocratiques, la proclamation de la souveraineté du pays, etc.

Ces réalisations ont été favorisées par l’écroulement de l’URSS, mais les premières vagues de renaissance nationale se sont fait ressentir beaucoup plus tôt. En voilà quelques points forts.

Le 3 juin 1988, l’Union des Ecrivains de Moldavie a formé un groupe d’initiative pour le soutien de la démocratie. Depuis ce jour-là, jusqu’au 20 mai 1989, ce groupe s’est occupée de l’organisation des structures territoriales du mouvement démocratique, a organisé des manifestations publiques, a collecte des signatures en faveur du retour à l’alphabet latin, etc.

Le 12 mars 1989, le Mouvement Démocratique a organisé, devant le siège du Parti Communiste de Moldavie, les premières actions de protestation, en revendiquant « Langue, alphabet ! », « A bas les communistes ! ». Le 20 mai, le groupe d’initiative a convoqué le Congrès de constitution du Front Populaire de Moldavie.

Le 26 juin 1989, le Front Populaire organise pour la première fois dans la période d’après-guerre dans la Place centrale de la capitale moldave (actuellement - la Place de la Grande Assemblée Nationale), une ample action de protestation contre le régime communiste suivie de plusieurs autres manifestations d’ampleur. Le 6 mai 1990, a lieu le”Pont de Fleurs” sur le Prout, une action culturelle organisée par l’Association Bucarest- Chişinău et soutenue par le Front Populaire, censée attirer l’attention de l’opinion publique internationale sur le problème des affinités entre les peuples des deux pays.

Ultérieurement, le Front Populaire, dont les rangs s’élargissent considérablement grâce à l’adhésion des intellectuels et des jeunes, met en place un programme d’actions tranchantes axées sur la proclamation de l’indépendance de la Moldavie à l’égard de l’URSS. Parmi les priorités du Front Populaire, notons la remise en droits du syntagme « langue roumaine » et le retour à l’alphabet latin.

Le 19 août 1989, lorsque le putsch de Moscou éclata, le Front Populaire a adressé aux citoyens de la Moldavie l’appel de ne pas obéir aux putschistes et de défendre les immeubles d’importance stratégique de l’Etat.

Le 27 août 1989, le Front Populaire a organisé la troisième Grande Assemblé Nationale qui a été diffusée en direct par les télévisions nationales de Moldavie et de Roumanie. Les participants à l’Assemblée exigent au Parlement la proclamation d’urgence de l’indépendance de la Moldavie.

Une session du Parlement est convoquée immédiatement après l’adoption de la résolution de la Grande Assemblé Nationale. Exprimant la volonté du peuple, le Parlement a adopté par vote nominal la Déclaration d’Indépendance de la République de Moldavie avec 277 votes « pour » et aucun vote « contre ». Cette déclaration reflète les aspirations séculaires du peuple exprimées à l’unanimité lors de la Grande Assemblée Nationale tenue le 27 août 1991. Le même jour, la Roumanie a reconnu l’indépendance de la Moldavie et a fait un appel aux gouvernements et aux parlements des pays du monde de reconnaître l’indépendance du jeune pays.

Après la proclamation de l’Indépendance, les participants à la Grande Assemblé Nationale ont adressé aux peuples et aux pays du monde un message pour faire connaître l’option irréversible du peuple moldave pour la promotion des valeurs réelles de l’humanisme et de la démocratie, pour l’édification de l’état de droit, ainsi que pour solliciter la reconnaissance de l’indépendance du pays. Les pays n’ont pas tardé à répondre à cet appel.

La Moldavie a fait des efforts considérables pour se développer comme entité politique-étatique indépendante, pour affirmer sa propre identité politique, économique, culturelle et pour développer ses relations avec les pays du monde, tout comme avec les organisations et les organisations internationales.

Un des plus importants événements d’envergure internationale a été pour la Moldavie son adhésion le 2 mars 1992 à l’ONU, suite au vote à l’unanimité des pays-membres, fait qui a renforcé la reconnaissance de son indépendance.

Le 26 août 2010