Re-signature de la Déclaration d’Indépendance de la Moldavie

0 vote

Environ 230 députés du premier organe législatif élu démocratiquement en Moldavie ont participé le 26 avril 2010, lors d’une réunion solennelle du Parlement moldave, à la procédure de rétablissement de leurs signatures sur la Déclaration d’Indépendance de la Moldavie qui a brûlé lors des violences du 7 avril 2009.

Les signatures des 42 députés décédés ont été scannées, tandis que les 6 députés qui n’ont pas pu participer à cette cérémonie à cause des problèmes de santé ont été visités à leur domicile pour qu’ils signent une nouvelle fois la déclaration d’Indépendance. Deux députés qui font à présent partie du groupement parlementaire du Parti des Communistes ont refusé de participer à cette cérémonie (rappelons que les communistes boycottent les séances du Parlement).

Lors de cette même réunion solennelle, les députés du premier Parlement élu démocratiquement et les députés de l’actuel Parlement moldave ont signé une déclaration commune dont le texte constate que la destruction du texte original de la Déclaration d’Indépendance lors des événements déroulés le 7 avril 2009 a constitué une attaque contre les principes et les valeurs qui avaient jeté les fondations de ce document. Le rétablissement des signatures sur la Déclaration d’Indépendance est un acte de justice morale et historique, une réponse digne donnée à ceux qui souhaitent renverser le cours de l’histoire, est-il dit dans la déclaration signée par les députés de deux législatures.

Notons aussi que le premier organe législatif moldave élu démocratiquement et constitué de 380 députés a été convoqué le 17 avril 1990. L’élection avait eu lieu sur la base des listes nominales des candidats.

Le 27 avril 2010