Il y a 68 ans, plus de 35 000 Moldaves ont été déportés en Sibérie

Aujourd’hui on commémore le 68-ième anniversaire depuis la deuxième vague de déportation des Moldaves.

L’opération „IUG” (« Sud ») a commencé le 6 juillet 1949, à 02h00, et s’est achevée le 7 juillet, à 20h00. Lors de cette opération, 11 293 familles réunissant 35 796 personnes - 9864 hommes, 14 033 femmes et 11 889 enfants ont été déportés dans des parages inconnus.

La plupart d’entre eux étaient qualifiés de „chiabur” (« koulaks »), les autres étaient accusés de „collaboration avec les fascistes”, „appartenance aux partis bourgeois roumains ou aux sectes religieuses illégales”.

Comme le 13 juin 1941, les personnes déportées ont été dépossédées de leurs propriétés et on leur a interdit d’emmener des biens. Entassées dans 1573 wagons destinés au transport du bétail, ils ont été transportés en Sibérie d’où beaucoup d’entre eux ne sont jamais rentrés.