Incertitudes

0 vote

Article par Gilles Ribardière

Le dimanche 28 novembre au soir, il y avait un peu d’euphorie à l’annonce des sondages de sortie d’urnes…Le PCRM tombait au dessous de 30%, et en conséquence, l’Alliance pour l’Intégration Européenne tenait une majorité forte.

Mais le réveil matinal fut douloureux……Les résultats faisaient remonter le score du PCRM de 10%, de quoi s’interroger sur la fiabilité des instituts de sondage, ce que nous avions observé lors de la campagne.

En apparence donc, pas de grands changements, sinon une autorité renforcée de Vlad Filat, avec pour son parti 28%. Quant au PDM, on doit observer un score assez médiocre. A-t-il payé le surgissement à quelques jours du scrutin au second rang sur sa liste d’un homme d’affaire, Vlad Plahotniuc ?

Dans les jours qui viennent nous proposerons des analyses aussi complètes que possibles, d’autant plus que le résultat final n’est pas encore communiqué.
On peut toutefois déjà constater que si le PCRM reste le premier parti dans le pays, il connaît une érosion, modeste, mais réelle. Par ailleurs on n’est pas certain de son homogénéité.

Ce qui se passera au Parlement demeure incertain. Il faut espérer cependant que les élus sauront tenir compte de ce qu’ils ont pu entendre de leurs électeurs : un sentiment de lassitude, l’exigence d’une lutte efficace contre la corruption (sans doute un vœu pieux), le souhait d’une vie meilleure…… Pour cela ils se sont déplacés en nombre, puisque pratiquement 60% d’entre eux ont voté.