A nouvelles élections, nouvelles actions – second épisode.

Article par Doina Marinescu

Les élections viennent d’avoir lieu. Mon groupe et moi-même gardons gravé en nous nos deux et même trois actions invitant les Moldaves à se rendre aux urnes…

Tout d’abord, le 29 mai nous nous rendîmes dès 9 heures du matin à Orhei car il y avait un grand risque de devoir annuler la projection du film par manque d’électricité dans le grand parc de la ville.

Mais comme tous les jeunes savent faire, nous trouvâmes une solution grâce à un café situé à 100 mètres du lieu de projection envisagé d’où nous pouvions tirer les câbles et brancher les hauts parleurs. C’était vraiment super d’agir plus encore qu’auparavant en équipe ! Pendant la journée on fit en sorte de diffuser notre message grâce à de nouvelles affiches, et on prépara des lots à distribuer aux jeunes qui participeraient à un petit concours (T-shirts, parapluies, diplômes, et beaucoup de bonne humeur…).

Le résultat fut super avec 5 équipes en compétition. J’avais en charge l’organisation, tandis que mes amis supervisaient le bon déroulement des épreuves. L’équipe qui trouva tous les indices qui caractérisent un bulletin de vote reçut les T-shirts et parapluies. Par ailleurs on fit plein de photos. On a vraiment été heureux de voir combien il y avait du monde à regarder la manifestation.

Après un rapide repas, les hommes du groupe se mirent à préparer tout ce qu’il fallait pour la projection. Pendant ce temps nous autres les filles nous nous mîmes à danser la hora. On voyait les gens sourire, danser, tout le monde étant de bonne humeur. On continua à danser pour attirer le plus de monde possible pour le film. Pendant ce temps, sur l’écran étaient projetées des photos avec notre message.

Ensuite ce fut le film… un film évidemment consacré aux élections… Des gens venaient, d’autres partaient, des grands-mères étaient accompagnées de leurs petits-enfants. A la fin de la journée, malgré la fraîcheur, l’heure tardive, la perspective pour les étudiants d’examens le lendemain matin, des jeunes restèrent du début jusqu’à la fin. Nous les avons remerciés et eux-mêmes nous ont remerciés en nous applaudissant.

Mais par-dessus tout, après discussions, nous avons décidé une dernière action consistant à rappeler aux habitants d’Orhei de ne pas oublier d’aller voter le dimanche. C’est ce que nous avons fait la veille en matinée, avec plein de petits cadeaux : stylos, calendriers, autocollants, aimants, soucoupes, T-shirts, et évidemment des ballons avec l’inscription « Vous voulez plus ? Votez Orhei ».

Pour ma part, j’ai discuté avec plein de monde, jeunes mamans, garçons, personnes âgées. On avait le sentiment d’être les personnes les plus populaires d’ Orhei… C’était une impression qui faisait du bien !

Peut-être le résultat ne fut-il pas aussi bon et « fabuleux » que souhaité ; au moins puis-je espérer que toutes les personnes que j’ai rencontrées sont venues voter dimanche, ou qu’au moins un jeune homme, une jeune fille ont été sensibles à notre message positif.

Adaptation du texte anglais, Gilles Ribardière.