Un prêtre - entraîneur de l’équipe féminine de foot du village

0 vote

Le prêtre Ştefan Ciugui, curé du village moldave de Lalova, est l’entraîneur d’une équipe de foot réunissant des jeunes filles de 14 à 16 ans qui sont aussi des choristes d’église.

C’est sa passion pour le football qu’a déterminé le prêtre à créer l’équipe “Nistru Lalova” composée de jeunes filles qui chantent dans le chœur de l’église du village. Il est toujours aux côtés de l’équipe quand celle-ci a des matchs comptant pour le championnat du district et certaines footballeuses ont même été choisies pour représenter leur district au championnat national. Grâce à leur abnégation et persévérance, sous la surveillance minutieuse du prêtre-entraîneur, les footballeuses ont remporté beaucoup de victoires remarquables.

Vu que la passion pour le sport roi s’entremêle avec ses devoirs en tant que serviteur du Seigneur, le prêtre se voit souvent contraint à« courir » du champ de foot à l’église ou, vice-versa. Les footballeuses – choristes font pareil.

« J’ai toujours joué au football. Je fais du bénévolat et je consacre mon temps et mes ressources à cette activité des filles. Certaines filles chantent dans le chœur de l’église, donc il ne m’a pas été difficile d’établir une communication avec elles. Nous avons déjà remporté de bons résultats au championnat », affirme le prête Ştefan Ciugui, qui, au-delà de la passion inspirée pour le foot, offre un considérable soutien moral aux footballeuses.

« Le prêtre nous encourage à avoir confiance dans nos propres forces et à jouer inspirées de cette confiance dans la victoire. On nous demande souvent si nos prières nous aident sur le terrain de foot. Oui, cela nous aide, car même si parfois nous venons au match directement de l’église, nous nous concentrons sur le jeu, nous nous soutenons réciproquement et nous vainquons », dit Ana Mândru, la gardienne de but de l’équipe.

L’équipement requis pour les entraînements qui ont lieu sur le petit stade de l’école de Lalova est pris en charge par le prêtre qui a décidé d’investir dans ce sport parce qu’il contribue au développement personnel.

Cette équipe se distingue par une très solide cohésion. L’esprit d’équipe est très fort, car, considèrent les footballeuses, sans cette qualité, on ne peut rien obtenir.

La seule discordance entre les footballeuses c’est qu’elles ne sont pas toutes des fans de l’équipe de foot de Barcelone, mais elles ont l’habitude de regarder les matchs des grandes équipes et d’analyser ensuite le jeu.

D’après un article publié sur http://thewoman.md/preotul-satului-lalova-antreneaza-o-echipa-de-fotbal-feminin/

Le 9 octobre 2017