Le chêne de Gagarine

La Moldavie, sans avoir lancé des fusées dans l’espace, a eu une contribution assez importante au développement de la cosmonautique soviétique.

Plusieurs usines moldaves ont fabriqué des micro-schémas intégraux et d’autres équipements utilisées dans la construction des fusées spatiales.

C’est en Moldavie qu’était produite la nourriture que les cosmonautes soviétiques consommaient dans l’espace - des tubes au jus, des soupes en sachets, des conserves en poudre, tout cela, bien évidemment, avec le label bio. A part ces produits consommés d’habitude dans l’espace, les savants moldaves ont créé des bâtons de fruits secs, grâce auxquels les astronautes ne perdaient pas les réflexes buccaux. On dit aussi que les cosmonautes soviétiques étaient « munis » de sachets de vin moldave en poudre !

Le chêne de Gagarine
Le chêne de Gagarine

Mais les liens de la Moldavie avec l’astronautique ne s’arrêtent pas là ! Dans le village moldave de Păulești s’élève, comme s’il se dressait vers l’espace, un chêne dit “le chêne de Gagarine”.

C’est un arbre avec une histoire intéressante, dont le gland-“père” a voyagé … dans le cosmos. Le premier astronaute, Youri Gagarine, a emmené, dit-on, dans l’espace plusieurs semences de plantes, d’arbres et d’arbustes censées constituer ensuite l’objet des recherches. Parmi ces semences-là, un gland de chêne qui est finalement arrivé en Moldavie, à Păuleşti.

Les villageois en sont, sans doute, très fiers et prennent soin avec abnégation de l’arbre de Gagarine.

Le 12 avril 2017