Le Musée National d’Histoire de la Moldavie

0 vote

Le Musée National d’Histoire de la Moldavie se trouve en plein centre historique de la capitale moldave, étant abrité par un bâtiment remarquable par son architecture et histoire.

Un bâtiment multifonction

Le siège du musée fut construit en 1837 par l’architecte Simsko-Savoïsky et abrita initialement l’assemblée municipale. A partir de 1842, l’immeuble devint le siège du lycée régional pour garçons, étant peu après transformé dans un hôpital militaire et puis rétrocédé au lycée. En 1862, le bâtiment fut atteint par un incendie et reconstruit par H. Lonsky. Suite aux travaux de reconstruction, l’aspect extérieur et la structure de l’immeuble subirent des changements radicaux. Ensuite, le bâtiment fut sérieusement affecté par le tremblement de terre de 1977, étant ultérieurement reconstruit, sans que son aspect antérieur soit modifié.

Le Musée National d’Histoire de la Moldavie fut fondé en 1983 sur la base des collections du Musée d’Etat du Pays et du Musée de la Gloire Militaire. Depuis l’an 1991, le musée englobe les collections de quelques musées dissolus suite à l’écroulement du régime soviétique, tels que le musée de l’amitié des peuples, le musée de l’athéisme scientifique, le musée d’histoire du parti communiste de la Moldavie, le musée de la typographie illégale du journal communiste « Iskra ».

Une collection de 250 000 pièces

A présent, les collections du musée réunissent plus de 250 000 pièces, y compris plus de 165 000 originales du patrimoine national, divisées en cinq sections : archéologie, arts, histoire, maisons commémoratives.

Le noyau du musée est constitué par ses sections Archéologie et histoire antique, Histoire médiévale, Histoire de la Bessarabie, Histoire contemporaine et Trésors. L’exposition de vestiges antiques et médiévaux découverts sur le site archéologique Orheiul Vechi a une valeur historique et culturelle exceptionnelle.

boucles d'oreille datant de l'Antiquité
boucles d’oreille datant de l’Antiquité

L’héritage historique

Se situant dans la zone d’interférence entre les Balkans et l’Europe Centrale, la terre moldave a connu une histoire tumultueuse, ce qui est pleinement confirmé par le nombre imposant de monuments et de vestiges archéologiques. Les premiers objets d’art découverts par les archéologues sur l’actuel territoire moldave sont liés aux pratiques magiques et religieuses. Parmi eux - une amulette en ivoire datant de 35 000 ans avant Jésus-Christ, dépistée dans une grotte de Brinzeni.

Une autre collection importante comprend des objets du paléolithique, découverts aux environs de Cosauti, y compris une statuette anthropomorphe, un fragment de statuette zoomorphe, diverses pièces en os et en ivoire ornées d’incisions (méandres et spirales) datant de 22 mille ans avant Jésus-Christ.

L’unité ethno-culturelle la plus représentative de l’époque néolithique fut la culture Cucuteni-Tripolie qui a surtout des réalisations brillantes dans le domaine de la céramique. La collection du musée comprend des pièces Cucuteni-Tripolie découvertes dans diverses zones de la Moldavie.

A visiter !

maison commémorative « Serghei Lazo »
maison commémorative « Serghei Lazo »

Le Musée National d’Histoire de la Moldavie a cinq filiales : l’Exposition de technique militaire, la maison-musée « Stchiusev » (située à Chisinau), la maison-musée « Constantin Stamati » (située à Ocnitsa, dans le nord du pays), le manoir de la famille Lazo (situé à Piatra, dans le centre du pays), la maison-musée « Carol XII » (située à Varnitsa, non loin de Tighina).

Le musée accueillit ses visiteurs tous les jours, sauf lundi, de 09h 00 à 17h 00.

Son adresse : rue 31 August, 121-A, Chisinau