Si vous avez décidé de visiter Soroca …

Article de Lilia Vizdoaga

Si vous avez décidé de visiter Soroca, la ville médiévale, alors n’hésitez pas à jeter un regard sur le Cierge de reconnaissance. C’est un monument étrange et unique, baptisé « Lumînarea recunoştinţei » (« Le cierge de la reconnaissance »). L’idée d’ériger ce monument appartient à l’écrivain contemporain Ion Druta.

« Lumânarea Recunoştinţei » est aussi appelé « Monumentul lui Badea Mior » ; ce monument édifié sur les rives rocheuses du Dniestr est la plus importante création moderne dans l’histoire récente de la Moldavie.

Construit en pierres assemblées à joints creux, il est le symbole du peuple moldave : c’est un monument consacré aux héros anonymes qui ont lutté pour préserver, protéger et transmettre la culture, la langue et l’histoire de la Moldavie. Ce beau travail de taille de pierre est aussi une dédicace aux monuments moldaves détruits au cours des multiples agressions de l’histoire.

Haut de 29,50 m, le Cierge diffuse en son sommet une lumière visible jusqu’à la ville d’Otaci, au nord-ouest, et à la ville de Camenca, au sud-est.

On y accède par une route en haut de la colline, mais 600 marches vous mèneront également sur les rives du fleuve. Depuis le Cierge, qui est aussi une chapelle, la vue est magnifique sur le Dniestr, sur la Transnistrie ; elle vaut vraiment le détour. Cette chapelle en forme de cierge est vraiment un site touristique d’où on peut découvrir des paysages magnifiques.