L’itinéraire touristique « Voyage dans le Codru »

0 vote

Le paysage du centre de la Moldavie est dominé par le Codru (forêt séculaire) et les vignobles. Les forêts séculaires qui forment ce que les Moldaves appellent le Codru sont d’une beauté rare. Toute comparaison du Codru à n’importe quel autre endroit du globe n’exprimerait qu’une partie de la vérité. Codru ça veut dire un immense panorama de forêts qui s’étendent sur un relief vallonné avec des « oeuils » bleus, c’est-à-dire, des lacs à l’eau pure cachés au fond des vallées. Des vignobles qui s’étendent jusqu’à l’horizon et des villages plongés dans la verdure complètent ce tableau féerique.

Le paysage du centre de la Moldavie est dominé par le Codru (forêt séculaire) et les vignobles. Les forêts séculaires qui forment ce que les Moldaves appellent le Codru sont d’une beauté rare. Toute comparaison du Codru à n’importe quel autre endroit du globe n’exprimerait qu’une partie de la vérité. Codru ça veut dire un immense panorama de forêts qui s’étendent sur un relief vallonné avec des « oeuils » bleus, c’est-à-dire, des lacs à l’eau pure cachés au fond des vallées. Des vignobles qui s’étendent jusqu’à l’horizon et des villages plongés dans la verdure complètent ce tableau féerique. Les populations locales sont des promoteurs des traditions millénaires, d’un folklore inédit.

Schéma de l’itinéraire touristique

Une région viticole

Dans la région du Codru sont concentrés plus de la moitié des vignobles de la Moldavie. Les collines boisées et les vallées qui se cachent à leurs pieds protègent le raisin contre les chaleurs torrides en été et contre les gels atroces en hiver. Profitant de cet avantage, les vignerons de la région cultivent du raisin avec des propriétés particulières.

L’itinéraire « Voyage dans le Codru » commence à l’Institut National du Vin et de la Vigne et nous mène ensuite à l’entreprise Vinuri-Ialoveni qui est surtout connue grâce à ses vins Xeres. Le xérès moldave avec son arôme unique et son goût un peu amer d’amande est poétiquement appelé « narcisse d’or dans une coupe d’argent ».

L’une des plus grandes caves du monde

Ensuite, on visite le complexe unique de dépôts souterrains de Milestii-Mici où l’on conserve environ 5 millions de décalitres de matériel vinicole datant de plusieurs années. C’est la plus grande cave de Moldavie et une des plus grandes caves du monde. La longueur totale des rues de cette ville souterraine avoisine les 200 kilomètres.

Les vins produits par les grands maîtres de la vinification de Milestii-Mici, véritables experts du vin, constituent le fonds d’or du patrimoine vinicole moldave. Ici, on retrouve des vins de collection datant de plusieurs décennies.

Bardar et le cognac moldave

Si l’on avance vers le Sud du pays, on arrive à Bardar où le paysage est dominé de vastes vignobles alimentés de l’eau de la rivière Botna. Il s’agit d’une micro-zone viticole tout à fait particulère où mûrissent des grappes de raisin transformées ensuite en boissons raffinées par les vignerons de Vinaria Bardar.

Plusieurs d’entre ces boissons sont connues dans tout le monde, étant recensées dans l’encyclopédie « Les boissons alcoolisées et les cognacs du monde », tout comme dans le catalogue « 1000 meilleurs vins de l’an 1999 ». Les formidables boissons alcoolisées Cezar, Marshal et Vinorum font la gloire de Vinaria Bardar. C’est notamment ici que l’association « ParisMoldavie » a réalisé plusieurs missions.

Entre vignes et forêts

L’itinéraire nous amène ensuite à l’entreprise Vitis-Hancesti, située en plein centre des forêts séculaires. Les gens de la région possèdent l’art de la fabrication du vin depuis des siècles. La production vinicole à l’échelle industrielle date dans des environs de 1866, lorsque le propriétaire Manuc Bei fonda sur son fief une grande entreprise vinicole. Depuis, la vinification est en ascension continue, les secrets de ce métier étant transmis de père en fils.

Après la Seconde Guerre mondiale, à Hincesti fut fondée une entreprise vinicole d’Etat dont le successeur est Vitis-Hancesti, un gros producteur de vin, muni des plus technologies les plus avancées et d’un outillage des plus efficaces.

D’autres attractions touristiques

Grâce à sa position géographique, l’itinéraire vinicole « Voyage dans le Codru » offre aussi la possibilité de découvrir d’autres attractions touristiques du centre de la Moldavie.

Au milieu des forêts séculaires, on retrouve la réserve nationale « Codru » qui a une surface totale de 2 737 hectares et qui est une très intéressante attraction de ce circuit vinicole. C’est un véritable musée de la nature qui réunit des espèces rares de la flore du Codru.

Lorsqu’on parle du Codru, il faut obligatoirement parler des monastères médiévaux qu’il abrite depuis des siècles : Varzaresti (fondé en 1420), Capriana (fondé en 1427), Hancu (fondé au XVII-ième siècle).

Ce circuit permet aussi de visiter le village de Dolna et le musée dédié au grand poète russe Alexandre Pouchkine et y connaître l’histoire de Zemfira, l’héroïne principale du poème « Les tsiganes ».

Chemin faisant, il est recommandé de visiter la ville de Nisporeni et y admirer les icônes peintes par les artistes de la région, le village de Lozova, un foyer des artisans, ainsi que le village de Iurceni où tous les ans se déroule la traditionnelle Foire des Potiers.

Vers la fin de ce circuit, on revient aux attractions purement vinicoles - la ville de Calarasi et le village de Cojusna. A Calarasi, on visite la plus ancienne fabrique de divin (nom donné à une boisson similaire au cognac français). Le divin est un des plus magnifiques dérivés du vin, grâce à sa couleur dorée, arôme de raisin et de chêne, chaleur émanée. La fabrique de Calarasi produit des véritables chef-d’œuvres de la vinification.

Le point final de notre circuit vinicole dans le Codru est la cave de Cojusna où tout dispose à se laisser dominer par la force magique du vin.