La route du vin en Moldavie : l’itinéraire vers le nord

La variété de produits viti-vinicoles de la Moldavie (raisin, jus, boissons alcoolisées et non-alcoolisées, divers vins, distillats, etc.) confirme la renommée du pays en tant que région de la viticulture et de la vinification. Plusieurs itinéraires viti-vinicoles sont à la portée de ceux qui souhaitent explorer les vieilles caves et les gigantesques dépôts souterrains où l’on conserve des collections précieuses de vin, ainsi que leurs fastueuses salles de dégustation. Tout itinéraire offre également l’opportunité de prendre connaissance de nombreux vestiges du passé, d’admirer les splendides paysages moldaves et même de savourer le plaisir d’une partie de chasse ou de pêche.

Le Collège nationale de Viticulture et de Vinification

L’itinéraire vers le nord commence par une visite au Collège National de Viticulture et de Vinification de Stãuceni, fondé en 1842 par le tsar russe Alexandre II. C’est dans les caves de ce Collège qu’on retrouve les uniques salles de conservation des vins nobles de dessert de Moldavie.

Cricova, capitale du vin moldave

A 15 km de Chisinau, se trouvent les fameuses caves de Cricova, une des plus intéressantes attractions touristiques de notre pays. Ces caves forment en fait une des deux « villes souterraines » de Moldavie avec des rues qui portent des noms de vins célèbres : Aligoté, Cabernet, Pinot … La longueur totale de ces rues dépasse les 100 kilomètres. La vinothèque de Cricova conserve des pièces rarissimes, telles que des bouteilles de vin de la collection de Hermann Goering.

C’est toujours dans la localité de Cricova que se trouve la fabrique de vin Cricova-Acorex, considérée comme une des plus modernes dans l’Europe de l’Est. Cette entreprise utilise le raisin cultivé dans les meilleures régions vinicoles du sud de notre pays - Ciumai, Cahul, Comrat, Taraclia, ainsi que de la région centrale du Codru. Les nombreuses distinctions remportées par les vins produits par Cricova-Acorex et la géographie de la livraison des produits constituent la plus éloquente preuve de la qualité des vins et du talent de ceux qui le produisent.

Romanesti

L’itinéraire vinicole vers le nord du pays nous mène ensuite vers les vignobles de Romanesti, l’ancien fief de la famille de l’empereur russe Romanoff. Depuis plus d’un siècle déjà, les vignerons de cette contrée produisent d’excellents vins rouges. Le vin sec appelé Romanesti est une combinaison parfaite de Cabernet - Sauvignon et de Merlot.

Orheiul Vechi, joyau archéologique

Cet itinéraire vinicole traverse également le site de Orheiul Vechi, un complexe archéologique unique avec des vestiges médiévaux et un monastère rupestre. Ce site est parmi les plus sollicitées attractions touristiques de notre pays : le relief unique est formé de rochers abrupts et de vallées profondes qui alternent avec des prés veloutés.

Le règne animal de cette réserve est également intéressant. Dans des endroits peu accessibles, au milieu des rochers et des forêts qui couvrent les rives du Raut, habitent des espèces rares de reptiles et d’oiseaux. Pour certaines espèces c’est l’unique habitat.

Lorsqu’on est à Orheiul Vechi, on a l’impression d’être face à l’histoire même. Les archéologues y ont découvert des vestiges de plusieurs peuples et civilisations, fait qui permet de reconstituer l’histoire médiévale de la Moldavie. Les villages des alentours de la réserve de Orheiul Vechi - Butuceni et Trebujeni - sont des véritables musées ruraux en plein air. Les maisons paysannes de ces villages sont pareilles à des documents des époques d’antan, des bijoux inédits des traditions nationales. Utilisant surtout de la pierre naturelle, les artisans de la région possèdent leur propre style d’art appliqué. Ils ont donné vie à des œuvres uniques de l’art populaire -sculptures en pierre et en bois, crucifix qui surprennent par leur réalisme et expressivité, évoquant les particularités de la philosophie populaire.

Le district de Orhei est aussi fameux grâce aux magnifiques tapis tissés à main par les artisans de la région. Jadis, il n’y avait pratiquement pas de famille qui ne dispose pas d’un métier à tisser. Toute jeune fille à marier devait obligatoirement avoir dans sa dot un tapis tissé par elle -même. Le tissage des tapis était aussi pratiqué dans les monastères. Les tapis confectionnés par les nonnes du monastère de Tabara étaient connus loin au delà de la frontière du pays.

Balti

Suivant cet itinéraire de la route du vin, on traverse ensuite la steppe de Balti qui s’étend sur 440 mille hectares. Le sol de cette steppe - le fameux tchernoziom, soit terre noire - est parmi les plus fertiles en Moldavie.

Au cœur de la steppe de Balti - la ville de Balti, important centre culturel et industriel du nord de la Moldavie. C’est à Balti qu’on produit le plus fameux divin (sorte d’eau-de-vie, très similaire au cognac) moldave appelé Barza alba.

La fabrique de vin et de divin de Balti est une des plus grandes entreprises vinicoles de Moldavie. La marque de cette fabrique est une cigogne tenant une grappe de raisin dans son bec qui est aussi le symbole de la vinification moldave. La popularité de cette fabrique de vin est le résultat de la mise en œuvre d’une technologie basée sur le mariage du matériel distillé de divers âges. Par exemple, le divin Barza alba, produit emblématique de la fabrique de vin et de divin de Balti, est le fruit de la combinaison de 40% d’alcool âgé de trois ans, 30% d’alcool de cinq ans, 25% d’alcool de 7 ans et 5% d’alcool de 10 ans. Suite à cette combinaison, on obtient une moyenne de 5 ans.

Le divin Barza Alba (connu aussi dans l’ancienne Union Soviétique comme Belii Aist, c’est son nom en russe) est sans aucun doute le plus populaire et le plus consommé produit de la fabrique de vin et de divin de Balti, mais le véritable chef-d’œuvre de cette entreprise est le divin Prezident âgé de 40 ans dont chaque goutte fait découvrir de nouvelles nuances d’un bouquet d’arômes fines et savoureuses.