La collection nationale de vins

0 vote

La cave de Cricova abrite une riche collection de vins comprenant des bouteilles de vins historiques et des vins ayant une personnalité, qui cachent un infini de mystères. Ces vins, qui font la gloire et la fierté de la cave, constituent la matérialisation des efforts de plusieurs générations de vinificateurs. Des pièces unique, telles que le vin “Ierusalim de Pasti”,(« Jérusalem de Pâques »), la liqueur “Ian Beher” (récolte de l’an 1902), aux côtés de 158 appellations prestigieuses, forment le trésor de la fabrique et de la République de Moldavie.

On a la sensation d’être sur une plaque tournante ou bien dans un espace circulaire fermé, avec de nombreux détours, niches, salles miraculeuses de différents styles et goûts. Il manque seulement une baguette magique qui ferait entrer dans l’arène des taureaux métamorphosés en liquides. Imaginez une corrida où, au lieu des quadrupèdes encornés, dans le ring paraissent des bouteilles des plus diverses configurations, autant vivaces que le vin taurin qu’elles contiennent. D’au-delà du paravent sort le Torero qui est le maître de ces êtres personnifiés qui naissent, vivent et se meurent comme tout être vivant…” (Vlad Vlas, « Le royaume souterrain du vin »)

L’oenothèque de Cricova date de l’an 1954. Conformément à un ordre émis le 18 août 1954 par la Direction pour la gestion des fabriques de vin, on a aménagé dans la cave de Cricova (fondée en 1952) une section spéciale pour la conservation des vins de collection.

En 1967, la collection de vins de Cricova obtient le titre de « collection nationale ». A ce moment-là déjà, l’oenothèque possédait 465 appellations de vins, boissons fortes, liqueurs produits tant en Moldavie que dans beaucoup d’autres pays du monde. Parmi les pièces les plus remarquables, un trophée de la Seconde Guerre Mondiale - des vins de la collection exceptionnelle de Herman Göering, le « nazi nr.2 », qui avait une faiblesse pour les belles femmes, les chef-d’œuvres d’art, ainsi que pour les vins d’élite. La moitié de sa collection de vins fut remise aux vinificateurs de Crimée, l’autre moitié - à la fabrique de Cricova. La collection de Göering comprend des vins exceptionnels de Moselle, de Rhein, de Bourgogne, ainsi que d’autres vins datant du début du XXe siècle.

La collection actuelle de la fabrique de vins de Cricova comprend environ 1,3 million de bouteilles. Il est impossible d’évaluer sa valeur en chiffres.

Or, pareille à toute œuvre d’art, artefact archéologique ou autre pièce à signification historique, l’oenothèque de Cricova a une valeur inestimable. La collection s’enrichit continuellement avec de nouvelles pièces provenant des échanges faits avec d’autres collections, des achats, ainsi que des cadeaux. Toutefois, la fierté de l’oenothèque sont les vins d’appellation « Cricova » qui, à leur tour, ont donné naissance à une autre collection - celle de médailles et de diplômes remportés à beaucoup de concours et festivals internationaux.

L’oenothèque de Cricova n’a pas pour seule justification de concentrer des vins uniques dans sa collection. Les pièces de cette collection aident les vinificateurs à découvrir les secrets de la vinification. Les vins vieux, précieux de la collection de Cricova sont une source intarissable d’inspiration pour les maîtres de l’art vinicole, servant en qualité d’étalon de la valeur et du goût pour les œuvres vinicoles. La formule du succès de la fabrique de vins de Cricova repose dans la tendance perpétuelle à rechercher la perfection.