La Vallée des Rois

0 vote

La première mention documentaire concernant ce paysage naturel unique est faite dans l’ouvrage de Démétère Cantemir « La description de la Moldavie ».

Un paysage mystérieux

Situé à l’est des villages de Branişte et de Cobani, dans la vallée du Prout moyen, ce paysage mystérieux est le résultat des glissements massifs de terrain qui se sont produits il y a quelques millions d’années, à l’époque néolithique. La réserve couvre environ 1 072 hectares. Elle est constituée d’environ 3 500 buttes qui ressemblent à des pyramides qui s’élèvent vers le ciel.

Elles ont des formes ovales ou allongées, des dimensions et des hauteurs différentes : de 1-3 à 30 mètres. Les buttes sont parallèles à la vallée du Prout. A cause de l’alignement en rangée, elles provoquent des courants d’air permanents.

Lorsqu’on est là, on a l’impression d’être dans un autre monde, au-delà de l’histoire. C’est un endroit où les civilisations anciennes semblent avoir laissé leurs empreintes dans l’argile et dans le parfum des fleurs, créant ainsi une atmosphère d’énergie qui relie le passé au présent.

Les tertres et la « Vallée des Rois »

Sur le territoire actuel de la Moldavie, il y des vestiges d’un grand nombre de tertres funéraires qui se distinguent entre eux par la couleur et les dimensions. Certains en sont couverts de gravier transporté du bord de la mer Noire. Au début, ces élévations étaient grandioses. La hauteur de la butte permettait de deviner l’importance du rang de la personne enterrée. A l’intérieur, les buttes se ressemblaient beaucoup aux pyramides égyptiennes.

Vu le fait que la réserve regroupe un grand nombre de buttes de grande hauteur, on suppose que des personnes très importantes y furent enterrées, raison pour laquelle on l’appela « Vallée des Rois ».

La flore dans ces parages est particulière, ayant une valeur scientifique incontestable. Sur la cime des buttes ont survecu des oasis de végétation de steppe primaire avec des espèces de plantes vraiment rares. A partir des premiers jours du printemps jusqu’au torride mois de juillet, la multitude de fleurs de steppe fleurissent successivement.