L’investiture du nouveau chef de l’Etat moldave : des applaudissements et des protestations

0 vote

Igor Dodon, élu Président de la République de Moldavie le 13 novembre 2016, au deuxième tour des présidentielles, a officiellement pris ses fonctions le 23 décembre 2016.

La cérémonie d’investiture a eu lieu au Palais de la République, où environ 800 invités étaient attendus. Cependant, une grande partie de chaises sont restées libres … Trois groupements parlementaires, ceux du Parti Libéral, du Parti Libéral-Démocrate et du Parti des Communistes, ainsi que des députés non-affiliés ont boycotté la cérémonie, refusant de reconnaître Igor Dodon en tant que « leur président ».

Aucun ancien Président moldave n’était présent à la cérémonie, non plus. Par-dessus tout, le brouillard très épais qui avait couvert la Moldavie a empêché l’atterrissage de plusieurs avions, parmi les passagers se retrouvant des officiels de plusieurs pays invités à l’investiture, y compris l’avion qu’avait pris le vice-premier ministre russe, Dmitri Rogozin, très attendu par Igor Dodon, et qui a atterri à Budapest.

Dans son discours prononcé en deux langues – roumain et russe – le nouveau Président moldave a déclaré qu’il souhaite être le président de tous. Mais … parallèlement avec la cérémonie officielle d’investiture, des actions de protestation ont eu lieu au pied de la statue à Ștefan cel Mare și Sfînt, les protestataires scandant « Dodon n’est pas mon président ! ».

Igor Dodon, ancien activiste du Parti des Communistes qu’il a quitté après avoir commis un acte qualifié par ses anciens collègues de trahison, est ensuite devenu le leader du Parti des Socialistes et puis élu chef de l’Etat après une campagne électorale très controversée, ayant remporté 52% des voix au deuxième tour du scrutin (son contre-candidat pro-européen, Maia Sandu ayant obtenu 48% des voix). Une bonne partie de la classe politique de Chisinau et de la société civile moldave l’accusent de désinformation crasse et de manipulation de l’opinion publique.

D’autre part, des dizaines d’adeptes de Igor Dodon, la plupart - des personnes du troisième âge nostalgiques des temps soviétiques, se sont réunis devant le Palais de la République, portant des drapeaux rouges et des pancartes en russe « Igor Dodon –Président ! ».