Présentation générale

La République de Moldavie est un petit Etat de 33 700 km² situé au sud-est de l’Europe, bordé au nord, à l’est et au sud par l’Ukraine et à l’ouest par la Roumanie. La partie orientale de la Moldavie comprend une petite bande (appelée la Transnistrie), entre le Nistru (Nistru étant le nom du Dniestr en roumain) et la frontière ukrainienne. Le pays est complètement enclavé entre la Roumanie et l’Ukraine, sans accès à la mer Noire et avec un débouché de moins d’un kilomètre sur le Bas-Danube.

Les villes de Moldavie

La capitale de la Moldavie est la ville de Chişinău (appelée auparavant Kichinev) ; c’est aussi la ville principale du pays qui compte environ 750 000 habitants.

Les autres villes importantes sont Bălţi, Cahul, Orhei, Soroca, ainsi que Tiraspol et Tighina qui sont maintenant dans la juridiction du régime séparatiste de Transnistrie.

Seule République latine de l’ex-URSS

Ancienne république socialiste soviétique, la Moldavie est indépendante depuis 1991. C’est la seule des républiques de l’ex-URSS dont la langue officielle soit d’origine latine.

Un espace-frontière entre Slaves et Latins

A noter aussi que la Moldavie constitue une plaque tournante entre deux mondes ou deux civilisations : d’une part, les Slaves (Russes, Ukrainiens, Polonais, Bulgares, etc.), d’autre part, les Latins (Roumains et Moldaves). La population de la République de Moldavie est estimée à 4,2 millions d’habitants (en 2004). Le groupe majoritaire est constitué des Moldaves (64% en 1989) qui sont en très grande majorité de religion orthodoxe russe.

Roumain, moldave : une langue

Le moldave et le roumain constituent une seule et même langue, mais pour des raisons historiques et idéologiques celle-ci est appelée roumain en Roumanie et moldave en Moldavie. En fait, l’appellation de moldave relèverait de l’idéologie d’une Moldavie indépendante distincte de la Roumanie (idéologie pro-moldave), alors que le mot roumain correspondrait à la position des « rattachistes » qui préconisent le rattachement de la Moldavie à la Roumanie voisine (idéologie pro-roumaine).

Des minorités importantes

Les minorités les plus importantes du pays sont les Ukrainiens (13,8% en 1989) et les Russes (13% 1989), dont la présence a faibli depuis l’indépendance. Ces deux communautés linguistiques sont puissantes, d’une part, parce qu’elles sont solidaires et forment une coalition de 26,8 %, d’autre part, parce qu’elles constituent une classe sociale omniprésente dans les grandes villes et surtout dans la capitale. De plus, ces deux communautés sont géographiquement concentrées et constituent ensemble une majorité slave dans la région séparatiste de Transnistrie.

Le russe, une langue de communication

La langue russe est la principale langue de communication entre les citoyens d’ethnies différentes en Moldavie et elle jouit d’un prestige considérable. Même la langue moldave est très influencée par le russe. Beaucoup de Moldaves semblent « traduire » dans leur langue les notions apprises au moyen des structures de la langue russe. Par conséquent, le russe est devenu pour beaucoup de Moldaves plus qu’une simple langue étrangère.

Des petites minorités

Les petites minorités de la Moldavie sont les Gagaouzes (3,5 %), les Bulgares (2 %), les Juifs (1,5 %) et plusieurs autres communautés dispersées (Biélorusses, Polonais, Tsiganes, Allemands de Moldavie, Arméniens, Lituaniens, Azéris, Tatars, Tchouvaches, Ouzbeks, etc.).

Les Gagaouzes vivent dans le sud du pays, particulièrement dans l’unité administrative de Gagaouze-Yeri. Ils comptent pour 78 % de la population locale, les autres groupes étant formés de Bulgares (5,5 %), de Moldaves (5,4 %), de Russes (5 %), d’Ukrainiens (4 %) et de 1,3 % de Tsiganes et de diverses autres petites nationalités.

Un pays rural

La Moldavie est un pays rural (54 % des habitants vivent dans les localités rurales). La capitale Chisinau regroupe 35 % de la population urbaine. Les seules autres grandes agglomérations (plus de 100.000 habitants) sont Balti, Bender et Tiraspol. La densité moyenne est de 128 habitants par km².

Le drapeau

Le drapeau moldave est divisé, verticalement, en trois parties : bleue, jaune et rouge. Au centre du drapeau - un aigle romain, au contour noir, avec un bec rouge, qui serre une croix jaune. Il tient une branche d’olivier entre ses griffes de droite et un sceptre d’or dans celles de gauche. Sur sa poitrine, un bouclier divisé horizontalement en deux parties : l’une rouge et l’autre bleue, avec une tête de bœuf, une étoile, une rose et un croissant. Le contour du bouclier est en or.

Emblème de la Moldavie
Emblème de la Moldavie