Des législatives anticipées fixées au 29 juillet

Le président sortant Vladimir Voronin a signé le décret de dissolution du Parlement et a fixé la date des législatives anticipées au 29 juillet prochain. Notons que c’est pour la première fois que des élections se tiendront en Moldavie un jour ouvrable.

Rappelons que, vu le fait que les députés moldaves ont échoué à deux reprises à élire le nouveau président du pays, les normes constitutionnelles exigent que l’organe législatif soit dissous et des élections législatives soient organisées.

Lors des élections tenues le 5 avril dernier, le Parti des Communistes avait remporté 60 sur les 101 sièges du Parlement et il lui manquait un seul siège pour pouvoir élire son candidat à la fonction suprême.

L’annonce de ces résultats avait été suivie d’émeutes qui ont culminé, deux jours après le scrutin, par la dévastation des sièges du Parlement et de la Présidence.

Ensuite, l’opposition a boycotté l’élection d’un nouveau chef de l’état au Parlement. En outre, les opposants ont critiqué la décision du président sortant de choisir le mercredi 29 juillet comme date électorale.

« Les communistes veulent des élections un jour de travail pour qu’une minorité de la population active y participe. Les communistes veulent que seuls leurs électeurs votent : les retraités », a déclaré Serafim Urechean, président de l’Alliance « Moldova noastra ».