Constitution de la coalition « L’Alliance pour l’intégration européenne »

Quatre sur les cinq partis qui ont accédé au nouveau parlement moldave après les législative anticipées du 29 juillet 2009 ont signé la déclaration sur la constitution d’une coalition de gouvernement appelée « L’Alliance pour l’intégration européenne ».

Il s’agit du Parti Libéral-Démocrate, du Parti Libéral, du Parti Démocrate et de l’Alliance « Notre Moldavie ».

Ces quatre partis ont assumé de réaliser plusieurs objectifs visés par la société moldave, dont les plus importants sont : consolider l’état de droit, surmonter la crise socio-économique, favoriser la croissance économique, décentraliser le pouvoir et respecter l’autonomie locale, réaliser la réintegration territoriale du pays, accélérer l’intégration européenne de la République de Moldavie, promouvoir une politique étrangère équilibrée, conséquente et responsable.

Notons que les quatre partis fondateurs de cette alliance de gouvernement détiennent 53 mandats de députés. Ce nombre suffit pour pouvoir désigner le président du parlement et le premier ministre, mais il leur manque 8 voix pour pouvoir élire le chef de l’état.

Le Parti des Communistes de Moldavie a annoncé qu’il prendrait une décision finale quant à sa participation à l’élection du chef de l’état après la finalisation des négociations sur la création de la coalition de gouvernement menées par les quatre partis susdits. Selon le député communiste Vladimir Ţurcan, son parti pourrait accorder à ses opposants les huit voix requises pour atteindre le total de 61 voix nécessaires pour désigner le président de la Moldavie, tout en mettant quelques conditions dont une est que la candidature proposée soit acceptée par tous les députés.