République cherche son Président …

Article de Gilles Ribardière

Cela fait deux ans que la Moldavie se cherche un moyen de désigner son Président de la République. De blocages en blocages, de mauvaises solutions en mauvaises solutions (un référendum raté), de tractations en tractations, on arrive dans l’impasse constatée aujourd’hui : l’élection prévue ce 18 novembre est reportée. En effet, il n’y a aucune assurance d’atteindre les 3/5 des voix de parlementaires nécessaires pour sortir un nom.

Mais depuis l’Europe de l’Ouest, ne regardons pas avec condescendance cette situation : nous n’avons pas à être fiers de ce qui se passe en Belgique, pour reprendre un exemple tragi-comique et plutôt caricatural … Constatons que l’exercice de la démocratie est délicat, exige de la patience, ce qui revient à admettre que la Moldavie vit – douloureusement - dans un processus démocratique.

Souhaitons à ce pays qu’il évolue vers une solution satisfaisante rapidement, souhait qu’il faut appliquer aussi à de nombreux autres pays. Certes, il y a des spécificités moldaves : une histoire tragique dont elle a du mal à s’extirper, des « règles » dans la vie politique, économique qui manquent de clarté. Mais la Moldavie a des atouts, notamment un haut niveau de formation de ses élites.

Alors, l’élection d’un Président …affaire à suivre … !