Lettre d’information janvier 2009

Lettre d’informations du portail francophone sur la Moldavie www.moldavie.fr éditée par l’association d’amitié franco-moldave "Les Moldaviens", présidée par Jean-Jacques COMBAREL.

www.moldavie.fr a changé d’habits

Les visiteurs ont pu remarquer des changements dans la présentation de notre portail. Nous l’avons totalement repensé pour le rendre plus lisible et plus agréable pour les internautes. Ces travaux de refonte ne sont pas totalement achevés, mais le site est accessible. Soyez, comme toujours, les bienvenus !

Merci d’envoyer vos remarques et vos suggestions sur le nouveau site à webmaster chez moldavie.fr

In memoriam

Deux étoiles éteintes le même jour : Grigore Vieru et Victor Ciutac

La Moldavie a subi deux pertes irrécupérables : le grand poète Grigore Vieru et son ami, l’inégalable acteur Victor Ciutac, se sont éteints le 18 janvier 2009.

Grigore Vieru est une personnalité proéminente de la littérature moldave, un véritable symbole de la renaissance nationale des Moldaves. Il a toujours été dans l’avant-garde de la lutte pour la fortification de notre identité nationale. Par son œuvre, par son activité littéraire et publique, Grigore Vieru a été un pédagogue de son peuple, modelant plusieurs générations dans l’esprit du Bien et du Beau. Lire la suite

Victor Ciutac a rejoint Grigore Vieru … Il est décédé le même jour que le poète qui était son très bon ami. Victor Ciutac était un des plus fameux acteurs moldaves. Après avoir interprété avec brio de nombreux rôles de théâtre et de cinéma, Victor Ciutac a consacré la dernière étape de sa vie à l’écriture. Il a fait paraître deux volumes qui sont comme une radiographie de la destinée d’un artiste à la recherche de son identité. Lire la suite

La Moldavie dans le monde

Le 26 janvier 2009, dans la salle du Parlement Européen a été projeté le film artistique „Arrivederci” du réalisateur moldave Valeriu Jereghi. Ce film raconte le drame vécu par deux enfants abandonnés par leur mère qui est partie travailler à l’étranger. Il s’agit de deux enfants qui vivent en réalité dans un village du centre de la Moldavie. « Quand on parle des citoyens moldaves qui travaillent à l’étranger, on met surtout l’accent sur les aspects économiques de ce problème, sans trop parler des drames vécus par des enfants que les parents ont laissés avec des vieux, voisins, proches ou même tout seuls. C’est justement parce que nous sommes les premiers à aborder ce problème que le film a éveillé l’intérêt du Parlement Européen », a dit Valeriu Jereghi. Les parlementaires européens ont ovationné le film et l’équipe de réalisateurs. Lire la suite