Lettre d’information décembre 2009

0 vote

Un horizon politique vague en Moldavie

Après le nouvel échec les députes moldaves d’élire le chef de l’état le 7 décembre dernier, des élections législatives anticipées doivent avoir lieu en Moldavie – c’est ce que la Constitution moldave exige. Cependant, dans l’actuel contexte politique, la situation ne semble pas être tellement simple. Le 7 décembre 2009, l’opposition parlementaire – le groupement du Parti des Communistes – a boycotté in corpore le scrutin, le seul candidat à la fonction suprême, le leader démocrate Marian Lupu… suite

Une procédure de désignation du Président de la république bien contraignante

Article par Gilles Ribardière Que le Parti des Communistes se soit enfermé dans une position de refus de participer à l’élection du Président de la République une nouvelle fois ce 7 décembre, c’est de sa responsabilité. En agissant ainsi, il n’est pas certain qu’il ait pris l’exacte mesure de la nécessité pour le pays de se stabiliser pour faire face à la crise économique qu’il subit de plein fouet. Cette stabilisation était pourtant souhaitée par l’ensemble de la communauté internationale, suite

Vers la libre circulation des Moldaves dans les Etats de l’Union Européenne ?

Article par Gilles Ribardière Tandis que le monde politique moldave s’agite en vue de tenter d’assurer le 7 décembre la désignation d’un nouveau président de la République, faute de quoi il y aurait une nouvelle dissolution du Parlement et des élections législatives à suivre, mais pas avant l’été prochain, la diplomatie avance à petits pas, mais assez sûrement semble-t-il. C’est ce que l’on peut constater concernant les relations avec l’Union Européenne. suite

La CEI est un échec, mais la Moldavie ne doit pas abandonner cette organisation, considèrent les experts de Chisinau

La CEI (Communauté des Etats Indépendants) n’est qu’une organisation sur papier qui s’est avérée peu efficace sur le plan politique et totalement inconsistante sur le plan économique et qui reste un levier permettant à la Russie de contrôler l’espace post-soviétique, affirment les experts de Chisinau. Toutefois, la Moldavie ne doit pas se précipiter d’abandonner la CEI avant d’avoir des perspectives européennes bien définies… suite

Un fermier-modèle de Moldavie

Nicolae Kiktenko, un agriculteur du village moldave de Rediul de Sus (dans le nord du pays), est le fondateur de la première entreprise agricole individuelle de Moldavie. Il est un des plus prospères agriculteurs du pays. Son entreprise a dans sa gestion plus de 300 hectares de terrains agricoles qui donnent chaque année au moins 3 millions de lei. Nicolae Kiktenko se caractérise lui-même comme « un Russe épris de l’agriculture de la Moldavie ». Il s’est installé en Moldavie à l’époque soviétique… suite

70e anniversaire du Musée National d’Arts Plastiques de Moldavie

Le Musée National d’Arts Plastiques de Moldavie vient de célébrer son 70e anniversaire depuis sa fondation. Au cours de ces 70 années, le musée a réuni une impressionnante collection qui compte environ 40 milles pièces, y compris des œuvres représentatives des artistes autochtones aussi qu’étrangers. Aujourd’hui, le musée est la seule institution de ce genre en Moldavie. La pinacothèque de la ville de Chisinau, créée en 1939, a constitué les fondations du musée d’arts. suite

Une pièce de Nicoleta Esinencu à Paris

Article par Gilles Ribardière La création théâtrale en Moldavie demeure modeste, et elle trouve peu de scènes susceptibles de lui offrir un espace de diffusion. Néanmoins quelques auteurs parviennent à faire entendre leur voix, y compris à l’extérieur des frontières de la petite république. C’est le cas de Nicoleta Esinencu dont au moins deux textes ont pu être mis à la connaissance du public français : « Fuck you, Eu.ro.pa ! » et « A(II)Rh+ », ainsi que « le Septième Kafana » co-écrit avec Dumitru Crudu… suite