Démission du gouvernement moldave peu après les « cent jours »

0 vote

Le gouvernement moldave dirigé par Chiril Gaburici a démissionné trois mois après sa nomination et une semaine après la présentation du rapport sur les « cents jours », juste à la veille des élections locales de Moldavie.

Dans son dernier discours en tant que Premier Ministre, Chiril Gaburici, représentant du Parti Libéral-Démocrate, pro-européen, a affirmé ne pas avoir le champ libre pour réformer le pays.

Chiril Gaburici
Chiril Gaburici

Cette démission intervient dans le contexte d’un scandale - le Parquet accuse Chiril Gaburici d’avoir falsifié un diplôme d’études secondaires. Il s’était présenté jeudi au bureau du procureur général pour être interrogé.

Chiril Gaburici a fait savoir qu’il avait décidé de faire ce « geste sans précédent » pour permettre à la Moldavie de se concentrer vraiment sur ses problèmes réels, considérant que l’affaire du diplôme qui a peu d’importance a été politisée.

Notons qu’avant sa nomination en qualité de Premier Ministre, Chiril Gaburici avait travaillé pour la société TeliaSonera.