Une musicienne roumaine « à la conquête » du public chinois

Ce 22 septembre 2016, l’Institut Culturel Roumain (ICR) de Beijing a hébergé une rencontre avec la remarquable soprano roumaine, Andreea Soare, et sa collègue, la pianiste Alissa Zoubritski, avec des spécialistes en musique et des mélomanes. Les musiciennes ont parlé de leurs carrières professionnelles et ont discuté de la musique classique occidentale et celle chinoise.

Le 24 septembre 2016, la soprano Andreea Soare, accompagnée de la pianiste Alissa Zoubritski, a présenté un récital de musique lyrique au Conservatoire de Beijing. L’action a eu lieu sous l’égide de l’ICR Beijing. Le récital a compris des airs d’opéra, des lieds, ainsi que deux chansons roumaines – « Muntele și valea » et « Ce te legeni codrule ? ». La soprano a chanté en sept langues : italien, français, anglais, russe, roumain, allemand et chinois.

Le public nombreux a beaucoup apprécié la voix somptueuse et l’interprétation impeccable de la soprano, tout comme la prestation de la pianiste. Andreea Soare a « gardé pour la bonne bouche » deux mélodies superbes - „Summertime” de George Gershwin et un fragment de l’opéra chinois « Zai na yao yuan de difang » (« Quelque part loin ») qui ont éveillé des ovations du public.

La soprano lyrique Andreea Soare est une fierté de la Roumanie qui a fait la gloire de son pays dans plusieurs pays du monde. Elle est née le 14 juillet 1985, à Râmnicu-Vâlcea (en Roumanie) et a fait ses débuts musicaux à l’âge seulement 7 ans, quand elle a commencé ses études en musique. Lorsqu’elle était encore élève, Andreea Soare a remporté de nombreux prix à divers concours.

En 2004, elle devient lauréate du Grand Prix du Concours International de Musique Francophone de Baia Mare, après quoi, en tant que représentante de la Roumanie, elle a participé aux « Francofolies de La Rochelle ». Cette même année-là, elle commence ses études au Conservatoire National Régional de Strasbourg, dans la classe de la professeure Marie-Madeleine Koebelé. En 2008, elle devient étudiante au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans la classe d’Isabelle Guillaud. A Paris, elle a eu la chance d’être guidée par des professeurs brillants, comme Susan Manoff, Olivier Reboul, Vincent Vittoz, Claude Lavoix, Anne Le Bozec, Keneth Weiss, etc.

Andreea Soare est lauréate de l’édition 2011 du Concours International d’Art Vocal de Clermont-Ferrand où elle s’est produite dans le rôle de Donna Elvira dans l’opéra « Don Giovanni » de Mozart. Cette même année-là, elle est devenue lauréate du Prix du Festival Aix-en-Provence de l’Académie Européenne de Musique.

Depuis le mois d’octobre 2011, Andreea Soare fait partie de l’atelier lyrique de l’Opéra Nationale de Paris. Son répertoire est extrêmement varié, comprenant de rôles comme celui de Fiordiligi („Cosi fan tutte”), Maddalena („La Resurrezione” de Haendel), Sandrina („La Finta Giardiniera”), Silvia („l’Isola Disabitata”), Clarice („Il mondo della luna”), Female Chorus („The rape of Lucretia”), Donna Elvira („Don Giovanni”), Prima Doamnă („Die Zauberflöte”), Pamina („Die Zauberflöte”), Contesse („Nunta lui Figaro”), Mimi („La Bohème”), Juliette („Romeo et Juliette”), etc.

La soprano roumaine s’est produite sur beaucoup de scènes prestigieuses – celle de l’Opéra Nationale de Paris, Opéra de Cologne, Opéra Nationale de Bucarest, MC93 de Bobigny, Opéra Garsington de Londres, Opéra de Varsovie, à Tokyo et Kanzawa (au Japon), à Berlin, Genève, Bruxelles, etc. En 2013, l’Opéra Garnier de Paris lui a décerné les deux prix destinés aux jeunes artistes lyriques. Avec le soutien de l’Institut Culturel Roumain de Tel-Aviv, la soprano Andreea Soare a donné l’été dernier des master-class de canto à Jérusalem.

Alissa Zoubritski, pianiste française originaire de Moldavie, est lauréate de nombreux concours internationaux. Elle a donné des concerts à l’Opéra Bastille, Opéra Garnier, Opéra de Lyon, Opéra de Nancy, Auditorium du Louvre, Théâtre Mogador, etc. Plusieurs de ses concerts ont été enregistrés et diffusés par Radio France.

Information fournie par Liliana Rosca