Alex Mataev, la nouvelle star de Moldavie - prêt à conquérir le monde de la musique …

0 vote

Article de Liliana Anghel

Alex Mataev – est un très talentueux et prometteur jeune chanteur, guitariste, compositeur. Agé de 21 ans, il est originaire de Balti, une ville dans le nord de la Moldavie. Alex est le gagnant du concours « Fabrica de staruri » (« La fabrique de stars »), version moldave du projet TV « Star Academy », un produit « Endemol ».

Ses parents disent qu’il a commencé à chanter dès qu’il a pu parler. A l’âge de 8 ans, il s’inscrit à l’école de musique, contre la volonté de ces parents, où il commence à explorer divers instruments, dont la guitare et le piano.
Un peu plus tard, quand il avait 10 ans, il commence à écrire ces premiers vers. C’est sa mère qui l’aide. Avec le temps, sa passion pour la musique devient de plus en plus intense.

En 2009, Alex faisait partie d’une troupe rock de Balti, plus tard, il s’est produit à Moscou en qualité de soliste d’une autre troupe rock « Rain Catchers ».
En 2008, il a tenté sa chance à la première édition du projet, mais il n’a pas passé le casting. Et voila qu’en 2012 il est choisi parmi les quelques milliers de candidats. Cette année, le concours a eu une dimension internationale, étant simultanément diffusé en Roumanie et Moldavie.

Durant le projet, il a eu l’opportunité de mettre en valeur tout son potentiel. 12 concerts avaient eu lieu sans que Alex soit nominalisé. La finale a été dure pour le jeune homme, mais il a revendiqué la victoire parmi les sept candidats.
Alex est entré dans le concours le 17 mars quand il avait chanté le tube de Michael Telo « Ai Se Eu Te Pego ». Il a un excellent contact avec le public, grâce a sa voix, charisme et énergie positive qu’il émane sur la scène.

Sa deuxième performance est la chanson lyrique de Wet Wet Wet « Love is all the round ». Le chanteur sait transmettre au public une telle énergie qu’il est quasi-impossible de ne pas être conquis par sa performance. Il impressionne le public par le fait qu’il sent vraiment et vit ce qu’il chante.

Au troisième concert, il a interprété une chanson en style rock - le hit de la troupe Aerosmith « I Don’t Wanna Miss a Thing », du film « Armageddon » qui lui a permis de mettre pleinement en valeur toutes ses capacités vocales.

La quatrième évolution est la chanson du Bruno Mars « Lazy Song ». Un autre style, mais le même Alex qui réussit de nouveau à séduire le public et surtout le jury grâce à la symbiose de la chorégraphie, mise en scène et l’interprétation exceptionnelle.

Lire la deuxième partie