Le peintre Aurel David

3 votes

Le peintre Aurel David a dominé la vie artistique de la Moldavie pendant la seconde moitié du XXe siecle. C’est à ce titan de la spiritualité nationale que le peuple moldave doit des toiles uniques. Mais, malheureusement, sa vie fut trop courte, ainsi l’héritage artistique qu’il nous légua n’est pas celui qui aurait pu être.

Bien que deux décennies se soit déjà écoulées depuis que l’artiste Aurel David passa de vie à trépas, il est toujours spirituellement présent dans l’art et la culture moldave. Or, ses peintures uniques, surtout celle intitulée “L’arbre Eminescu” lui ont valu l’universalité et l’immortalité. Grâce à sa contribution importante au développement de la culture et de l’histoire de notre peuple, le nom de Aurel David sera toujours évoqué.

Aurel David fit ses études à la faculté de peinture de l’Institut de Beaux-Arts de Moscou. Les études ont sérieusement influencé sur son développement intellectuel et artistique. Au terme de ses études, Aurel David revint à Chisinau où il prit des racines dans la culture, la peinture et l’art national. Il devint membre de l’Union des Artistes Plastiques de Moldavie, inspecteur supérieur au secteur Beaux-Arts du Ministère de la Culture, professeur à l’école nationale de peinture. Mais il s’affirma surtout en qualité de peintre talentueux qui a créa de véritables chef-d’œuvres. Il explora divers genres d’arts, réalisant des œuvres de peinture et de graphique de chevalet, d’art décoratif et de sculpture. Plusieurs en sont devenues des symboles de l’art moldave.

L’activité de Aurel David peut être divisée en trois étapes distinctes. Pendant la première étape qui dura trois-quatre ans le peintre identifia son propre style, original et élevé, ses qualités et ses domaines d’intérêt. Pendant la deuxième période d’activité, plus longue - elle a duré environ 15 ans - l’artiste travailla assidûment et s’affirma pleinement dans divers domaines et genres d’arts, explora de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux. C’est justement l’étape pendant laquelle il créa la toile intitulée “Amiaza” (“ Midi “), la mosaïque “Plugarul Universului” (“Le travailleur de l’Univers”), la sculpture “Blestemul“( “Le blâme”), de même que sa célèbre linogravure polychromatique “Arborele Eminescu”(“L’arbre Eminescu”).

Ce sont des œuvres qui révèlent ses intérêts artistiques multilatéraux, son talent et qualités professionnelles solides, grâce auxquels il réussit à explorer avec succès des multiples genres de l’art plastique. Quant à son œuvre intitulée “L’arbre Eminnescu”, elle reste un modèle unique de professionnalisme et talent, de génie inné dont avait été doué Aurel David. Cette œuvre a été reproduite en millions d’exemplaires sur affiches, calendriers, couvertures de livres. Elle a été recréée en gobelain, sur broderie, métalo-plastiques.

« L'arbre Eminescu »
« L’arbre Eminescu »

Malheureusement, un accident tragique engloutit en 1984 la vie de Aurel David. Les connaisseurs des arts plastiques le vénèrent comme un maître des couleurs qui nous légua un trésor artistique inestimable.