Le Musée National d’Ethnographie et d’Histoire Naturelle de la Moldavie

C’est le plus grand et le plus ancien musée de Moldavie. Il fut crée en 1889 sur la base des pièces exposées à la première exposition agricole de Bessarabie, organisée à l’initiative du baron A. Stuart, président de la branche régionale de Zemstvo. D’ailleurs, ce fut le siège de la Zemstvo (un organe élu d’administration locale) qui abrita le musée nouvellement créé. En 1903, fut construit un nouvel édifice (architecte V. Taganco) que le musée occupe jusqu’à présent. L’immeuble est construit dans un style oriental, étant l’unique de ce genre en Moldavie.

Un musée aux multiples facettes, un centre culturel

Fondé en tant que Musée agricole, il devint ensuite Musée Zoologique, Agricole et d’Artisanat ; ensuite, en 1926 - Musée National d’Histoire Naturelle ; puis, en 1937 - Musée Régional de la Bessarabie ; en 1940 - Musée National d’Etudes de la Contrée ; en 1957 - Musée d’Etat d’Histoire et d’Etudes de la Contrée ; en 1983 - Musée d’Etat d’Etudes de la Contrée. Sans égard aux transformations subies, les activités du musée ont toujours été axées sur deux directions principales : étude de la nature et de la culture traditionnelle de la Moldavie. D’ailleurs, ce n’est qu’en 1991 que le musée a reçu un nom adéquat à ses activités - Musée National d’Ethnographie et d’Histoire Naturelle de la Moldavie.

Dès sa fondation, le musée devint un important centre scientifique et culturel de Bessarabie, étant bien connu en Europe. En 1894, le musée participa à une exposition internationale tenue à Saint-Petersbourg, en Russie, remportant un diplôme d’honneur. En 1901, le musée exposa ses pièces à une exposition organisée dans le cadre du Congrès des naturalistes et des médecins de Russie, toujours à Saint-Petersbourg. Une page à part dans l’histoire du musée fut inscrite par la Société des Naturalistes de Bessarabie fondée en 1904. En 1906, sur le territoire du musée fut fondé le premier Jardin Botanique de Moldavie qui existe de nos jours aussi, constituant une exposition naturelle de la flore de notre pays.

Le musée à travers le XXe siècle

Pendant la Première Guerre mondiale, ainsi que dans la période de l’entre-deux-guerres, le musée fut dans une relative stagnation, sans cependant arrêter ses activités. En 1931, fut élaboré un projet d’aménagement du Jardin Botanique, compte tenu des trois zones de végétation qu’on retrouve dans notre pays. Une station météorologique fut construite auprès du musée. En 1942, fut construit un bassin d’eau qui fut ultérieurement peuplé par des plantes et des animaux aquatiques de diverses régions, y compris du delta du Danube.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une partie considérable des collections du musée fut malheureusement détruite. Ainsi, après la guerre il fallut entreprendre des travaux importants de rétablissement du patrimoine. Ce n’est qu’en 1947 que le Jardin Botanique fut rouvert pour les visiteurs.

A présent, le patrimoine du musée est constitué d’à peu près 135 000 pièces réunies dans de nombreuses collections géologiques, paléontologiques, zoologiques, entomologiques, archéologiques, ethnographiques, numistamiques.

Le musée aujourd’hui

Le musée possède beaucoup de collections d’ustensiles d’antan utilisées par nos ancêtres, vestiges du mélange de diverses civilisations (tripolienne, scythe, sarmatienne, slave, etc.). Le musée est inconcevable sans sa salle appelée Casa Mare La Grande Pièce »), une pièce indispensable de nos jours encore dans les maisons des Moldaves. La salle est décorée dans un style traditionnel rustique avec des tapis et des autres ornements confectionnés manuellement. A noter également la salle qui présente d’une manière très originale les rituels moldaves de mariage, de même que la salle consacrée à l’inégalable costume populaire moldave.

Le musée possède beaucoup de pièces d’une valeur inestimable - le squelette d’un Dinoterium Gigantisimus, une collection de tapis traditionnels moldaves, les trésors archéologiques de Carbuna, Larguţa, Doroţcaia.

Son Jardin Botanique est pareil à un coin du paradis où l’on retrouve des espèces très diverses, y compris deux chênes âgés de plus de 150 ans, une large diversité de plantes, y compris plusieurs espèces rares. Le paysage est complété de trois bassins d’eau avec une abondance de plantes aquatiques. Grâce aux valeurs végétales qu’il englobe, le Jardin Botanique du Musée fut déclaré monument de l’architecture naturelle protége par l’Etat.

Le musée a des filiales dans diverses régions de la Moldavie. Parmi les initiatives les plus récentes de ce musée, celle de fonder dans la capitale moldave un Musée du Village. La collecte des pièces a commencé il y a quelques années par une ample campagne nationale.

Le Musée attend ses visiteurs tous les jours, sauf les lundis, de 09h00 à 17h00.

Son adresse : Chisinau, rue M. Kogalniceanu, 82. Pour toute information, appelez au 24-40-02 ou 22-19-16.