La troupe de danses populaires moldaves « JOC »

1 vote

« Unde joacă moldovenii, acolo pământul geme » , « La terre gémit là où les Moldaves dansent »

De douces mélodies

Les douces mélodies populaires moldaves expriment de manière éloquente le caractère de notre peuple, sa bonté, sa bienveillance, sa patience et sa résistance, ainsi que sa sensibilité à l’égard de toute forme de la beauté.

Le violon et la flûte, la clarinette et la trompette font sortir depuis des siècles des sons harmonieux qui ne peuvent pas ne pas inciter à danser les gens aux fêtes de famille, ainsi qu’aux fêtes publiques. C’est sans doute un motif de fierté pour les Moldaves, car peu nombreux sont les peuples qui continuent de nos jours encore à danser à diverses occasions les danses héritées des ancêtres.

Chez les Moldaves, la danse a une riche histoire séculaire, emmagasinant et perpétuant le caractère, le tempérament et les particularités nationaux.

La troupe JOC

La troupe musicale-chorégraphique « JOC » joue un rôle particulier dans la perpétuation de la musique, des danses, du costume national, des traditions anciennes des Moldaves.

Les concerts de la troupe se distinguent par l’authenticité, or, la préoccupation de préserver le coloris national est déterminante dans la mise en scène de tout spectacle de la troupe « JOC ». La troupe a son propre orchestre de musique populaire qui puise aussi dans la source intarissable du folklore moldave. Une attention particulière est prêtée aux costumes qui ajoutent de l’authenticité et de la splendeur aux danses.

Parmi les pièces les plus précieuses du répertoire de la troupe notons les tableaux chorégraphiques „Haiduceasca“, „Cotovskii“, „Pacala“, „M-am pornit la Chisinau“, „Baba mea“, „Logodna“, le poème „Vioara“, les spectacles „Nunta moldoveneasca“, „Martisor“, „Calusarii“, les suites de danses populaires „Joc“, „Bucuria“, „Tabacareasca“, „Maruntica“, „Batuta“, „Briul“, „Dragaica“, etc.

Des décennies en dansant…

En parlant des réalisations de la troupe, il faut obligatoirement mentionner les noms des danseurs qui se sont totalement consacrés à la danse- S. Mocanu, I. Furnica, T. Usaci, I. Sajin, N. Russu, L. Levitchi et beaucoup d’autres.

La troupe a donné plus de 7000 concerts dans plus de 65 pays du monde devant un public d’environ 14 millions de spectateurs. Elle réunit environ 70 danseurs et 25 musiciens occupe, sans aucun doute, une place inégalable dans l’univers mondial de la danse. Le palmarès de « JOC » comprend une riche collection de médailles, prix, diplômes…

Le long de six décennies, la troupe de danses populaires « JOC » accomplit avec abnégation sa mission noble de perpétuer les traditions et la culture nationales moldaves. Les danses interprétées par « JOC » évoquent tant le charme et l’inédit du folklore moldave que la vitalité, la générosité du peuple qui l’a créé.

Depuis, l’an 1957, soit le long de cinq décennies, la troupe est dirigée par le remarquable chorégraphe Vladimir Curbet, ethnographe et folkloriste moldave qui sait ciseler les morceaux du folklore et les transformer en véritables bijoux chorégraphiques sans point affecter leur originalité. Or, dans son optique, les chansons, les danses et le costume populaire sont les pièces les plus précieuses de l’héritage de notre peuple.

Vladimir Curbet parmi ses disciples
Vladimir Curbet parmi ses disciples

En 2005, à l’occasion du 50-ième anniversaire et en signe d’appréciation des réalisations, la troupe a été décorée de l’Ordre de la République qui est la distinction suprême de la République de Moldavie. La cérémonie de décoration s’est tenue dans le cadre d’un spectacle extraordinaire avec le titre suggestif « Jeunesse sans vieillesse » donné dans la salle de concerts du Palais National.

Remise de la distinction
Remise de la distinction