La muse Dina Vierny s’éclipse

Article repris sur http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/la-muse-dina-vierny-s-eclipse-21-01-2009-381999.php

La galeriste Dina Vierny, qui fut la muse du sculpteur Aristide Maillol dans les années 1930, est décédée mardi à Paris à l’âge de 89 ans, a indiqué aujourd’hui le musée Maillol, situé rue de Grenelle à Paris (VIIe).

Petite femme pleine de vie et de sensualité, Dina Vierny a notamment servi de modèle au sculpteur pour une série d’une vingtaine de statues exposées depuis plus de 40 ans dans le Jardin des Tuileries à Paris. Personnalité marquante du monde des arts, elle avait créé en 1995 le musée Maillol à Paris pour perpétuer l’œuvre de l’artiste d’origine catalane.

Remarquée par Maillol quand elle avait quinze ans

Née en 1919 à Kichinev en Moldavie, Dina Vierny fuit l’URSS de Staline en 1925 avec sa famille, d’origine juive, pour s’installer en France. Encore lycéenne, elle est remarquée à l’âge de 15 ans par le sculpteur, alors âgé de 73 ans, qui lui propose de poser pour lui. Leur collaboration durera de 1935 à 1944, à la mort de l’artiste dans un accident de voiture. Maillol se remettra même à la peinture et réalisera plusieurs portraits d’elle. « C’était un être totalement à part, toujours de bonne humeur, confiait-elle. On se voyait tout le temps et c’était l’amusement au quotidien ».

Jeune femme potelée aux longs cheveux noirs, Dina Vierny fréquente alors le groupe surréaliste, se noue d’amitié avec André Breton, et chante avec le groupe « Octobre » créé par Jacques Prévert dans la ferveur du Front populaire.

Elle a été aussi modèle pour Raoul Dufy, Henri Matisse et Pierre Bonnard.

Sous l’occupation, elle rejoint un réseau de Résistance qui aide les antifascistes à passer en Espagne. Pour la protéger, Maillol prêtera alors son modèle à ses amis peintres Raoul Dufy, Henri Matisse et Pierre Bonnard.

A la mort de l’artiste, elle ouvre une galerie d’art dans le quartier Saint-Germain. La muse devient alors une galeriste et collectionneuse avisée. Elle se passionne pour les peintres abstraits comme Kandinsky et Poliakoff et défend les artistes non officiels de l’ancienne URSS.

En 1963, Dina Vierny fait don à l’Etat de l’œuvre monumentale de Maillol, qui sera exposée aux Tuileries un an plus tard. Elle avait enfin ouvert en 1995 à Paris la Fondation Dina Vierny-Musée Maillol, qui présente des œuvres de Maillol, mais aussi de Rodin, Matisse ou Kandinsky.