La Moldavie, une bonne élève à la porte de l’Europe

0 vote
Gilles Ribardière
Gilles Ribardière

Article de Gilles Ribardière

L’Union Européenne constitue un horizon convoité par de nombreux Etats situés à sa périphérie. Outre les Etats de l’ancienne Yougoslavie, citons la Turquie, l’Ukraine, ainsi que la Moldavie.

Chacun s’attache à se rapprocher des standards européens, ce qui suppose souvent des remises en cause de pratiques parfois douteuses, des restructurations souvent douloureuses pour la population.

Récemment, le quotidien Le Monde a publié deux entretiens qui retiennent l’attention : dans son édition du 24 juin celui avec Viktor Ianoukovitch, chef de l’Etat ukrainien et dans son édition du 2 juillet celui avec Mikolaj Dowgielewicz, secrétaire d’Etat aux affaires européennes dans le gouvernement polonais. Les propos de ce dernier sont intéressants car ils sont ceux d’un représentant d’un pays qui prend depuis le 1er juillet la présidence de l’Union Européenne.

A propos de l’Ukraine, il vient en quelque sorte confirmer les propos de Viktor Ianoukovitch qui à la question du Monde : L’intégration européenne est-ce un rêve lointain ? répond : Il s’agit pour nous d’une tâche stratégique.

En effet, quelques jours plus tard, le secrétaire d’Etat polonais affirme : Nous avons le sentiment qu’une pleine mobilisation a lieu à Kiev pour mener à bien les discussions sur l’accord d’association.

Le même, s’agissant de la Moldavie, affirme : Certains pays font beaucoup d’efforts pour changer et adopter les normes européennes, telle la Moldavie.

Il est heureux que ces deux pays voisins fassent l’objet de l’attention bienveillante de la Pologne dès le début de sa présidence. Elle donne des gages de crédibilité à une Ukraine qui il y a peu semblait paralysée, et un satisfecit en faveur de la Moldavie qui est engagée depuis plusieurs années dans une politique ouvertement tournée vers l’Union Européenne.

Mais ce qui est remarquable chez ces deux états, qui ont des liens historiques évidents, c’est qu’ils tiennent compte avec adresse de leur positionnement géopolitique.

Espérons que la Pologne saura convaincre les 26 autres états de l’UE de l’intérêt d’être offensif dans les négociations avec l’Ukraine et la Moldavie.