L’acteur moldave Dumitru Acris - lauréat du deuxième prix au festival de théâtre de Prague

0 vote

Article par Rodica Istrati

Pendant la période du 27 au 1 juillet 2009, à Prague s’est tenu le festival International de théâtre « Apostrophe ». Le programme du festival a inclus 13 spectacles. Des participants de République Tchèque, de Slovaquie, de Pologne, d’Hongrie, d’Allemagne, de Russie, d’Italie, de Brésil aussi que de Syrie y ont pris part. La Roumanie a été représenté au festival par le théâtre « Tony Bulandra » de Tîrgoviste, avec un one-man-show de l’acteur d’origine moldave Dumitru Acris.

L’auteur du texte et le producteur unique de la pièce de théâtre « Hitler in love » (il s’agit de la vie intime d’Hitler) est notre compatriote, Dumitru Acris, tandis que la mise en scène a été exécutée par l’arménien Suren Shahverdyan.

Ce spectacle solo a impressionné tant le public que le jury, remportant le deuxième prix à la section « théâtre indépendant ». A la fin du spectacle, a eu lieu une conférence de presse lors de laquelle les producteurs ont répondu aux questions des spectateurs et des critiques de théâtre accrédités à ce festival.

La première du spectacle a eu lieu en Roumanie au mois de novembre 2008. C’est le théâtre « Tony Bulandra » qui a organisé les dix premières représentations. Ayant connu un grand succès, le spectacle a été ultérieurement joué au théâtre « C. Nottara » de Bucarest, en présence des représentants de l’Ambassade de la République de Moldavie à Bucarest, ainsi que des représentants de l’Institut Culturel Goethe et de l’Institut Culturel Roumain. Le spectacle a été hautement apprécié par le grand public tout comme par les critiques de théâtre de Bucarest. Au mois de mai, le spectacle a été joué à Trabzon, en Turquie.

Cette fois-ci, l’acteur moldave Dumitru Acris, qui a représenté la Roumanie, a été apprécié par les critiques de théâtre pour l’expressivité dans l’interprétation du rôle, tandis que le metteur en scène arménien a surtout été apprécié pour la diversité des modalités d’expression utilisées lors du one-man-show.

Dans le cadre de la conférence de presse, Dumitru Acris a déclaré que la Roumanie n’est qu’un pays de transit où il n’a joué que 15 représentations de « Hitler in love ». « Je n’ai pas du tout compris quel serait le rapport entre la politique et ce spectacle, ni quelle seraient les intérêts politiques à ce sujet. Le spectacle n’a aucun lien avec les relations non-favorables entre la Roumanie et la République de Moldavie. J’ai joué le spectacle dans le cadre du festival le 15 avril, quelques jours après la soit-disant Révolution de Chisinau. Je veux que ça soit clair que je ne suis pas du tout intéressé à la politique et que je ne m’impliquerai jamais dans cette affaire. Il s’agit juste d’un spectacle sur la vie intime d’un dictateur. C’est pour la dernière fois que j’ai joué le spectacle « Hitler in love » en Roumanie. Je suis très heureux d’avoir gagné le deuxième prix en représentant la Roumanie », a déclaré le jeune acteur.

L’Institut Culturel Roumain va accorder des bourses aux citoyens moldaves. Dumitru Acris a l’intention de s’inscrire dans ce concours, avec sa pièce « Hitler in love », afin de promouvoir la dramaturgie roumaine à l’étranger. Il est prévu qu’une série de spectacles soient joués en France ; en roumain - pour la communauté roumaine et en français - pour le reste du public.

Dumitru Acris espère que son spectacle « Hitler in Love » soit lancé à Paris dans quelques mois. « J’enverrai avec un grand plaisir des invitations à l’Institut Culturel Roumain aussi qu’aux représentants des Ambassades et des Consulats de la République de Moldavie, de la Roumanie et de l’Arménie à Paris comme je le fais toujours quand j’ai des représentations à l’étranger », a dit Dumitru.

Le long de l’an 2009, le spectacle sera joué à Shanghai, en Chine, à Caire, en Egypte, à Moscou, en Russie, à Berlin, en Allemagne, à Rome, en Italie et à Paris, en France.

Dumitru Acris a un nouveau projet qui est déjà en voie de réalisation. Il collabore avec le même producteur, mais, cette fois-ci, il aborde la dramaturgie classique. La première aura lieu à nouveau au théâtre « Tony Bulandra » de Tirgovişte. C’est notamment ici qu’il s’était affirmé à l’étranger en tant qu’acteur, après avoir fait ses débuts au théâtre « Luceafărul » de Chisinau, en Moldavie.

Dumitru Acris a fait ses études à l’Académie des Beaux Arts de Chişinău. En 2007, il devient détenteur du titre honorifique d’Artiste Emérite de la République de Moldavie. C’est un jeune acteur qui représente avec dignité son pays.