Invitation au théâtre

Le Guichet Montparnasse présente « Amalia respire profondément ».

Venez découvrir l’histoire d’Amalia tous les dimanches, jusqu’au 18 décembre, à 20h15.

« Amalia respire profondément  » est un monologue en un acte et huit séquences, ou respirations. Seule face au public, Amalia raconte sa vie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Chaque séquence se déroule à des âges différents pour Amalia.

Lors de la première séquence Amalia a six ans. La Roumanie a été dévastée suite à l’entrée des troupes soviétiques dans le pays, mais la petite Amalia s’amuse des aventures qu’elle vit alors. Dans la prière qu’elle adresse à Dieu, on comprend qu’elle est orpheline, certainement issue d’une famille de propriétaires aisés qui a été chassée de ses terres.

Devenue pauvre, ses proches vont mourir les uns après les autres. Cependant elle s’attache aux nouvelles valeurs qu’on lui enseigne. On la retrouvera ensuite militante, puis vivant à la période communiste, celle des magasins d’État vides et des emprisonnements arbitraires. Enfin, la fin de sa vie, en maison de retraite, sera vécue comme la fin du long cauchemar absurde qu’a été son existence.

Dans le rôle d’Amalia, Codrina Pricopoaia, une artiste issue du Conservatoire de Bucarest. Qu’elle interprète Amalia en petite fille ou en vieille femme, Codrina réussit à émouvoir, tout en restant sobre.

La mise en scène attentive de Bobi Pricop parvient à maintenir cette respiration, le souffle nécessaire au personnage pour garder son espace de liberté, son indépendance d’esprit. Le texte d’Alina Nelega, au style simple et familier, est empreint de fausse naïveté. Les différents âges d’Amalia correspondent à différentes périodes du régime communiste roumain, où chacun tente de survivre de manière résignée, plutôt que de vivre. (Laurent Coudol)