Exilé dans l’éternité…

Le 18 janvier 2009, un des plus fameux acteurs moldaves, Victor Ciutac, a quitté ce monde. Peu après avoir célébré sont 71-ième anniversaire, il a été abattu par une leucémie. Victor Ciutac est décédé le même jour que Grigore Vieru qui était son très bon ami.

L’acteur est né le 12 janvier 1938 dans le village moldave de Sirauti, district de Briceni. Au terme de ses études à l’Institut de Beaux-Arts de Chisinau, il a débuté sur la scène du Théâtre National "Vasile Alecsandri" de Balti.

En 1964, il devient acteur du Théâtre dramatique "A.S.Puskin" de Chisinau (depuis 1994 – Théâtre National "Mihai Eminescu") Après la réorganisation du théâtre, Victor Ciutac détient la fonction de directeur artistique du Théâtre studio "Mihai Eminescu" (au sein du Théâtre National).

Bien qu’il ait quitté la scène, les spectateurs se souviennent toujours des rôles joués avec brio par Victor Ciutac dans les spectacles “Tata”, “Abecedarul”, Pomul vietii” après des pièces du dramaturge moldave Dumitru Matcovschi, ainsi que dans les spectacles “Io, Stefan-Voievod”, “Zbor deasupra unui cuib de cuci”, ”Asociatia femeilor emancipate din Belgrad”, et d’autres.

En 1966, Victor Ciutac a débuté en tant qu’acteur de cinéma au studio "Moldova-film" dans le film de Emil Loteanu "Poienele rosii" (« Les clairières rouges »). Aux années 70-80 du siècle passé, il était un des plus populaires acteurs moldaves de cinéma. A part son film de début, il a joué des rôles inoubliables dans les films “Lautarii”, “Dimitrie Cantemir”, “Barbatii incaruntesc de tineri”, ”Calul, pusca si nevasta”, ”Dansul efemer al dragostei”, “Povestea lui Fat-Frumos”, etc.

Etabli depuis quelques ans avec sa famille à Iassy, en Roumanie, Victor Ciutac a consacré la dernière étape de sa vie à l’écriture. Il a fait paraître deux volumes - “Exilati in umilinta” (“Exilés dans l’humiliation”) et “ Povestiri de-acasa” (« Récits de chez nous ») qui sont comme une radiographie de la destinée d’un artiste à la recherche de son identité.