Deux musiciennes à l’honneur

Article de Gilles Ribardière

La Moldavie peut être fière de deux de ses artistes qui mènent une belle carrière internationale. Nous vous les avons présentées ici il y a quelques mois : il s’agit de la violoniste Patricia Kopatchinskaja et de la cantatrice Diana Axentii. Toutes les deux vont être à l’honneur sur les scènes françaises prochainement.

Diana Axentii
Diana Axentii

Tout d’abord Diana pourra être vue et entendue au prestigieux Opéra de Paris dans la salle du Palais Garnier du 23 janvier au 13 février ; elle participe à la distribution de deux œuvres : « Le Nain » d’Alexandre Zemlinsky et « L’Enfant et les Sortilèges » de Maurice Ravel. Il s’agit là d’une production déjà présentée et qui a été unanimement louée. Ainsi Diana poursuit-elle son chemin, après sa prestation remarquée la fin de l’année passée à Boston.

Patricia Kopatchinskaja
Patricia Kopatchinskaja

Quant à Patricia, elle a vu son dernier enregistrement chez la marque Naïve recevoir des critiques enthousiastes ; elle a mis son talent au service de trois œuvres de compositeurs hongrois : Bela Bartok, György Ligeti et Peter Eötvös, celui-ci l’accompagnant à la direction d’orchestre. Mais c’est le 3 février que le public français pourra l’entendre, dans le cadre de « La Folle Journée » à Nantes, non seulement dans la grande salle de 1900 places du Palais des Congrès, mais aussi en direct sur Arte, à 15 heures 30. Elle interprétera le « Tzigane » de Maurice Ravel en fin de concert, donc vers 16 heures.

La Moldavie regorge de talents … Il était temps de s’en rendre compte !