Un miroir parabolique et une soupe préparée au soleil

0 vote

Monsieur Anton Port, enseignant de mathématiques à l’école du village de Popeasca, commence ses cours de mathématiques avec des formules chantantes sous des airs de la musique folklorique moldave. Doué d’un esprit pédagogique, Anton Port est aussi un folkloriste, inventeur, artisan qui peut préparer de la soupe au soleil et qui invite les enfants dans sa « maison de conte », improvisée dans la cour de sa maison.

Depuis 20 ans, Anton Port confectionne des icônes en bois, des croix votives, des anges ainsi que des instruments musicaux parmi lesquels - des flûtes et des pipeaux. « Des idées me viennent toujours, il reste seulement à les réaliser, affirme Anton Port. J’ai appris tout seul ce que je connais, ce qui est spécifique aux Moldaves afin de pouvoir montrer nos vraies valeurs au monde entier ».

Les mathématiques comme la musique

Selon l’enseignant, les mathématiques ce n’est pas seulement des calculs. « Les mathématiques sont comme la musique. C’est la même chose pour la géométrie qui est du plan et de l’espace qui doivent être strictement respectés », considère-t-il.

Anton Port affirme qu’il peut préparer de la soupe au soleil. Cette invention a fait venir dans sa cour des hôtes de tout le monde.
Il a fait un miroir parabolique de 2 mètres. Les rayons du soleil tombent juste à son centre et la température de sa surface peut atteindre 1500 degrés. Dans ces conditions, l’eau dans le chaudron commence à bouillir.

L’épouse de l’inventeur, Ecaterina Port, affirme qu’il est facile de préparer de la soupe au soleil. Elle dit qu’une telle soupe a du goût spécifique. « Apprendre à préparer de la soupe au soleil est tout comme apprendre à jouer du violon. Il y a une relation étroite entre ce que je fais et les mathématiques. Les mathématiques m’aident à réaliser toutes ces choses-là et vice-versa » affirme Anton Port.

Une fois les cours à l’école finis, Anton Port se retire dans son monde à lui où il se repose en travaillant.

7 instruments musicaux

Depuis cinq ans déjà, Anton Port est membre de la troupe folklorique « Vatra ». Il confectionne des flûtes et des pipeaux. Il possède sept instruments de musique et il peut jouer à tous les sept instruments.

Il est également l’auteur de plusieurs inventions techniques qui produisent de l’énergie éolienne et solaire. Un moulin à vent monté juste près de sa maison met en fonctionnement un moteur électrique.

Dans le monde des contes

Les enfants ont libre accès dans la cour de Anton Port. Il y a construit une maison des contes. Les héros de tous les contes populaires y sont présents : la chèvre et ses chevreaux, le loup, le renard, l’ours, Făt-Frumos et Ileana Cosînzeana se retrouvent dans cette petite maison.

« Les enfants viennent chez moi avec un grand plaisir et je suis content de pouvoir leur offrir la possibilité de jouer dans le monde des contes », dit Anton Port.

Article par Veronica RUSSU, publié sur http://www.zdg.md/oameni/o-oglinda-parabolica-si-un-bors-gatit-la-soare. Traduction - Rodica Istrati.