Les Moldaves sont intelligents, mais ils ne savent pas faire de l’argent

0 vote

Il est connu dans tout le monde comme le meilleur statisticien des tous les temps. Il préfère qu’on l’appelle « le musicien des chiffres », car, affirme-t-il, son mérite, ce n’est pas les statistiques, mais surtout sa façon inédite de les présenter : « Imaginez que vous avez devant vous une feuille avec des notes musicales rangées sur la portée. Sans un chef d’orchestre, elles ne vous disent rien. Sans sa contribution, vous n’entendrez pas la musique ».

Visibles, mais incompréhensibles – voilà comment auraient été les statistiques sans Hans Rosling, médecin, physicien et expert en développement qui a récemment visité Chişinău. Lors de sa visite, Hans Rosling a fait plusieurs présentations axées sur le développement socio-économique de la Moldavie. Selon l’expert, notre pays est « un Etat bizarre … avec des gens intelligents, mais avec un faible développement économique »… Des solutions ? Il y en a, nous assure-t-il.

„La Moldavie est un Etat bizarre”…

Hans Rosling est venu à Chişinău tout juste pour 20 heures. Lors de ce bref délai, il a fait plusieurs présentations lors desquelles il a parlé des chances de la Moldave de devenir un Etat prospère, avec une économie stable. « Les statistiques ne nous donnent pas seulement des données sur le passé, mais aussi sur l’avenir, et un bon statisticien ne doit pas faire des pronostics sans donner des solutions », affirme-t-il. Selon Hans Rosling, la Moldavie est un Etat bizarre. Il croit que notre pays pourrait avoir une économie puissante grâce à sa position géographique, mais son PIB est au niveau « zéro ». « Malgré ses problèmes historiques, la Moldavie ne doit pas stagner pour cette raison, mais, par contre - se développer », dit Hans Rosling.

Parmi les premiers à l’éducation, mais parmi les derniers à l’économie

Les statistiques de Rosling sont encourageantes pour les Moldaves d’un seul point de vue. Ses chiffres indiquent que les femmes moldaves ont un niveau d’éducation similaire à celui des femmes allemandes. Toutefois, le niveau de développement économique est très bas. « J’ai été surpris du fait qu’un Etat faiblement développé du point de vue économique soit leader au chapitre éducation. Vos femmes sont intelligentes, mais elles ne savent pas faire de l’argent. La Moldavie devrait s’orienter vers l’utilisation des ressources humaines intelligentes dans le secteur économique », suggère le statisticien suédois.

„N’achetez plus aux Turcs des fruits et des légumes. Vendez-en à la Turquie !”

Hans Rosling sait que la Moldavie est un Etat agraire, mais il ne peut pas comprendre pourquoi le pays n’exporte pas, mais, par contre, importe des fruits et des légumes qu’on peut produire ici. A la question – Par quoi la Moldavie devrait-elle commencer afin de favoriser son développement économique ? - Rosling a répondu : „Très simple. Vendez à la Turquie des fruits et des légumes, n’en achetez pas chez les Turcs. Suivez la Turquie, car, à ce moment, c’est le pays avec la meilleure croissance économique”.

La migration – un problème ou un avantage ?

Traditionnellement, le phénomène de la migration est conçu comme négatif pour la Moldavie. Mais l’expert suédois nous suggère d’avoir une autre perspective sur cette question. „L’argent envoyé par les Moldaves qui travaillent à l’étranger pourrait contribuer au développement de l’économie de la Moldavie, notamment suite au développement des petites et moyennes entreprises. Le problème c’est que les Moldaves ne savent pas investir correctement”, conclut Hans Rosling.

Pronostic : La Moldavie vieillit

En 2050, les personnes âgées constitueront 70% de la population de la Moldavie. C’est ce que pronostiquent les statistiques de Rosling relatives à la natalité. Bien que ce ne soit pas une nouvelle pour la Moldavie, ces chiffres concernant le tableau démographique pour les décennies à venir sont alarmants. Le vieillissement de la population, affirme le spécialiste, pourrait être une conséquence de la migration, mais aussi de la tendance de plus en plus en vogue des femmes de ne faire des enfants qu’après avoir fait une carrière et une fortune. Cette tactique n’est pas très correcte, considère le statisticien : „L’argent ne doit pas conditionner la naissance d’un enfant”.

Hans Rosling est un statisticien spécialisé en développement, physicien, professeur et médecin suédois. Il est devenu fameux grâce à sa façon unique d’aborder les chiffres. Parmi ses présentations les plus célèbres, notons „The Joy of Stats” („La joie des statistiques”), „The magic washing machine” („La machine à laver magique”) et „Global population growth” („La croissance de la population sur la terre ”).

Les théories de Rosling rejettent le mythe des pays du tiers monde. Ses statistiques prouvent que les pays en voie de développement ont connu une ascension plus rapide en termes de santé et prospérité. Le rythme de leur ascension a été presque deux fois plus rapide que celui des pays développés. Son message est souvent catalogué de trop optimiste.

Article repris sur le site http://www.timpul.md

Traduit pour www.moldavie.fr