Grippe A(H1N1) : point sur la situation en Moldavie

Article par Eugenia Moldovanu

L’expansion de la grippe A(H1N1) en Moldavie est en nette hausse. Au 11 novembre 2009, le pays a recensé 990 cas suspects de grippe A(H1N1), dont 467 confirmés, ainsi que 4 décès confirmés, dus à la grippe A. En même temps, les médecins signalent deux cas graves dont une femme enceinte.

L’évolution de la situation et les mesures qui s’imposent ont été examinées les 7-8 novembre dernier pendant les réunions élargies du Comité de Coordination du Ministère de la Santé. Les problèmes majeurs examinés durant ces réunions ont été les indices épidémiologiques concernant les infections respiratoires virales aigues (IRVA) et la pandémie grippale, ainsi que la nécessité d’adopter des mesures supplémentaires.

De cette façon, le nombre d’institutions médicales hospitalières qui accorderont de l’assistance médicale à la population de Chisinau, où l’on enregistre le plus grand nombre de malades, a été augmenté.

Le Ministère de la Santé a émis une ordonnance exigeant de soigner à domicile, pendant la période à haut risque d’infection par des IRVAs, les femmes enceintes et les enfants. En même temps, il est conseillé aux personnes ne nécessitant pas d’analyses et d’investigations urgentes d’ajourner leurs visites dans les institutions d’assistance médicale primaire qui fonctionnent en régime de quarantaine.

A cause de l’expansion du virus de la grippe A(H1N1), le Gouvernement a décidé de prolonger les vacances d’automne des élèves et d’annuler les cours dans les universités pour une semaine supplémentaire, période qui pourrait éventuellement être reconduite.

Mercredi, le 11 novembre, un lot de 200 mille doses supplémentaires de Tamiflu acquis par le Gouvernement moldave, en vue du traitement des malades touchés par la grippe A(H1N1), est arrivé en Moldavie. Tous les malades, indifféremment qu’ils soient assurés ou pas, seront soignés sur le compte de l’Assurance Maladie Obligatoire. Les premiers vaccins contre la grippe A sont attendus début décembre 2009.

Une mission d’évaluation de la situation est arrivée en Moldavie le 7 novembre 2009 suite à la demande du Ministère de la Santé à l’adresse des gouvernements des pays donateurs et des organisations internationales. La délégation était dirigée par M. le Pr. Christian Perrone, chef du service Maladies Contagieuses de l’hôpital Raymond Poincaré et Président du Conseil National de la Santé Publique de France.

Cette visite représente la continuation de la mission de M. Christian Perrone en Ukraine, en tant que membre de la délégation des représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé et du Centre Européen de Contrôle des Maladies, qui évalue la situation épidémiologique et les mesures prises par les autorités d’Ukraine en vue de contrôler la situation de la pandémie grippale.

M. Christian Perrone a rencontré le 7 novembre les représentants du Ministère de la Santé de Moldavie. Pendant cette rencontre ils ont discuté de l’évolution de la situation épidémiologique de la grippe A(H1N1) dans le pays et des mesures prises par les autorités moldaves pour éviter une éventuelle pandémie. La possibilité d’obtenir une aide de la part de la communauté internationale pour fournir au pays les vaccins et les médicaments nécessaires a été de même évoquée. Pendant le dialogue, l’expert français a confirmé la disponibilité du Gouvernement français d’accorder de l’assistance à la Moldavie.

En même temps, M. Christian Perrone a qualifié d’adéquats les efforts déployés jusqu’à maintenant par le gouvernement moldave en matière de prévention et de contrôle de la propagation du virus A(H1N1).