Un convoi pour la Moldavie

Des lits médicalisés, des fauteuils de repos, des tables de nuit, plus de trois tonnes de linge et divers matériels, des tables et des chaises… Le camion « plein à ras bord » part aujourd’hui en direction des douanes pour y être « plombé », précise Serge Triffault, en sueur comme tous les bénévoles qui ont chargé le camion lundi et mardi.

Les bénévoles d'Espoir d'Orient pendant le chargement. Départ du convoi - le 24 juillet. Photo D.R.
Les bénévoles d’Espoir d’Orient pendant le chargement. Départ du convoi - le 24 juillet. Photo D.R.

« Une mesure de précaution », explique le président de l’association Espoir d’Orient, pour tenter d’épargner au convoi humanitaire - composé du poids lourd et d’une camionnette aménagée en base de vie - de longues heures d’attente aux frontières des états des Balkans, comme lors des précédents voyages.

Donné par l’hôpital de Commercy, le CHU de Nancy et la clinique Shweitzer de Colmar, le matériel médical est destiné à l’hôpital de Chisinau, la capitale moldave. « Il y a de quoi équiper 10 chambres ». La mairie de Richardménil a fait don du mobilier scolaire au profit d’une école d’infirmière. Et la société RLD a fourni le linge.

Une bande de potes en 4X4

Rappelons qu’Espoir d’Orient n’était au départ qu’une bande de potes passionnés de 4X4 qui s’offrait une fois par an des raids en Europe de l’Est et au Maghreb. Juste pour le fun. Mais les réalités socio-économiques leur ont sauté aux yeux et brisé le cœur, si bien que l’empathie a pris le dessus sur la soif d’aventure. Un premier convoi humanitaire est ainsi parti en 2011 pour l’Arménie, puis pour la Bulgarie et la Macédoine. C’est la deuxième fois que l’association a choisi la Moldavie.

Article repris sur http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-agglomeration/2017/07/19/un-convoi-pour-la-moldavie