Poèmes par Alina

0 vote
Alina Baran
Alina Baran

Pourquoi cette vie est si dure et si cruelle ?

Mais en même temps elle est si charmante et si belle !

Un front où tu dois lutter et souffrir,

Pour vivre dans cette société et ne pas mourir !

Une ligne blanche qui associe toujours la ligne noire,

Qui apporte des soucis, tu peux plus croire…

Avec des souffrances et des douleurs,

Pourquoi le bonheur est plus court que le malheur ?

Tu peux te faire un paradis,

Où tu seras toujours heureux, ravi…

Avec tes proches, tes amis et ta croyance,

Que tu es pas seul avec un Dieu, dont tu ne sens jamais son absence !

Qui donne envie d’aimer et d’espérer !

Il faut seulement le demander et le prier !

Et puis, ta vie te semble pas si compliquée.

Tu vois ton avenir plus éclairé !

Et si tu es crevé, découragé,

C’est lui qui t’encourage et remonte ton moral,

Qui souffre pour toi et ne cesse pas t’aimer,

Car, pour l’éternité, il est juste et loyal !

*** *** ***

Mais qui t’a dit que je souffre ?

Que mon amour envers toi est souple ?

Que je t’adore et te déteste ?

Que je te rêve pendant ma sieste ?

Et que mon cœur est brisé en deux ?

Et que je n’oublie jamais tes yeux ?

Et que mon âme est pleine de chagrins et de bonheur ?

Mais ; je ne supporte plus cette douleur ?

Et si je dis que c’est pas vrai ;

Je mens et je me trompe - voila la vérité !

Je m’encourage et pense à toi-aussi.

Je suis heureuse malgré tous mes soucis.

J’attends le jour où tu viens me voir ;

J’espère qu’il va pas pleuvoir ;

Que le ciel soit clair et bleu

Et nous nous trouverons amoureux.

*** *** ***

Tu es mon âme et mon cœur,

Pour moi - ma flamme et mon bonheur !

Une seule raison pour vivre et lutter,

C’est ma petite mère que j’aime et ne cesse pas d’aimer.

Tu es mon souffle et mon existence,

Surtout maintenant quand je sens ton absence,

Car tu me manques, mon petit ange,

Je pense à toi et ça me donne du courage.

C’est toi à qui je dois toute ma présence,

Dès le premier jour, dès ma naissance,

Car tu es plus précieuse que j’aie dans ce monde,

Je ne t’oublierai jamais, je pense à toi chaque seconde.

C’est moi - ton orgueil et ta fierté ;

Car nous sommes liées pas seulement par l’amitié,

Je suis ta fille et toi - ma mère,

Ça va durer l’éternité, j’espère !!!

*** *** ***

J’aimerais bien te voir encore une fois ;

Car tu me manques ; je souffre ; tu vois ?

Donne ma dernière chance de t’avoir près de moi,

Car je t’en prie, pardonne-moi !

Je serai prête partager tes douleurs,

Car ton malheur est mon malheur,

Je rêve de toi, les jours et les nuits,

Accepte cette folle, comme ça je suis.

J’ai plein de choses à te dire

Car nous sommes liés pour le mieux et pour le pire ;

Je sais que tu m’ignores et me méprises ;

Mais c’est ta faute et il n’y a pas d’excuses.

Maintenant c’est moi qui est soumise,

Il n’y a pas de mal à être aimée et comprise,

Tu vas me comprendre et vas me chercher,

Car tu réalises, tu peux plus personne aimer.

On change nos rôles, c’est moi –la reine !

La reine qui décide, mais qui ne veut pas te faire de la peine,

Qui perd sa fierté, qui n’est pas orgueilleuse !

Elle te pardonne, car, elle est une femme amoureuse !!!