« La polysémie de l’état d’âme » de Daniela Papuc

0 vote

Reportage de Rodica Istrati

Daniela Papuc, une jeune Moldave passionnée par la poésie, étudiante à une faculté de comptabilité, vient de faire ses débuts littéraires – le 4 novembre 2011, elle a lancé son premier recueil de poèmes intitulé «  La polysémie de l’état d’âme  ».

Cette action a été honorée par la présence de poètes moldaves connus comme Claudia Partole, de la chanteuse Larisa Ungureanu, de professeurs, des meilleurs amis de Daniela, aussi que de sa mère, Mariana.

Touchée d’émotions constructives, la jeune fille, qui début novembre a célébré son 20e anniversaire, a présenté son premier volume de poèmes. « C’est un cadeau spirituel de la part de ma chère mère que je lui dédie à mon tour », a dit le jeune auteur.

Et comme Daniela aime la langue de Victor Hugo, elle a décidé, avec madame Galina Mirza, de traduire en français ce recueil. La présentation du livre s’est passée dans une ambiance chaleureuse de poésie, lue en roumain et français, aussi que de romances chantées sans aucun accompagnement par l’interprète moldave Larisa Ungureanu.

Dans sa prise de parole, la poétesse moldave Claudia Partole a mentionné : « Le Bon Dieu embrasse les âmes des poètes, en Daniela a joui elle-aussi d’une telle grâce divine ». Selon Claudia Partole, ce recueil est une polysémie des états d’âmes d’une adolescente.

Le professeur qui a aidé Daniela à traduire ce petit bouquet de poèmes, Galina Mirza, a dit à propos de la poésie de la jeune poètesse : « La poésie de Daniela Papuc est un délice tissé d’amour et de douleur, d’espérance et de tristesse, d’optimisme et de croyance ».

L’auteur de la préface, le Docteur ès Lettres, Gheorghe Reabtov, a mentionnée que les poèmes de Daniela sont traversés par des images poétiques, des métaphores aussi que de comparaisons qui les font uniques.

Présent au lancement, monsieur Andrei Viziru qui est l’auteur des photos illustrant le recueil, a ajouté : « Je crois que les images choisies remplissent, chromatiquement, le contenu de tous des poèmes de Daniela ».

Au cours de cette réunion poétique, Daniela Papuc a donné lecture à plusieurs vers.

En voila quelque uns :

Moi, je cherche de la lumière
Dans l’obscurité,
Le cherche de la vérité
Dans le mensonge,
Je cherche de l’amour
Dans la haine…