Lancement du livre « Armes parlantes » de Emilian Galaicu-Paun à Chisinau

0 vote

Article par Rodica Istrati

Le lancement en décembre 2009 du livre « Armes Parlantes » (« Arme grăitoare ») de Emilian Galaicu-Paun a été un événement important dans le paysage culturel moldave. C’est un volume de poésies paru aux Editions « Cartier » de Chisinau.

Emilian Galaicu-Paun
Emilian Galaicu-Paun

« Perfectionniste ou pas, Emilian Galaicu-Paun est un des plus cultes, même occultes poètes roumains contemporains », affirme Serban Foarta, un écrivain roumain, dans la préface du volume.

Des amis comme Mircea V. Ciobanu, écrivain moldave et rédacteur en chef aux Editions « Science », Arcadie Suceveanu, écrivain et vice-président de l’Union des Ecrivains de Moldavie, Lucia Turcanu, critique littéraire et rédacteur aux Editions « Arc », Petru Negura, docteur en sociologie, Adrian Ciubotaru, écrivain moldave aussi que plusieurs collègues et un public qui aime la poésie de Galaicu-Paun ont assisté au lancement du livre « Armes parlantes ».

Présent à ce lancement, monsieur Jean-Jacques Combarel, président de l’Association « Les Moldaviens » a beaucoup apprécié l’œuvre de Emilian Galaicu-Paun, qualifiant le poète de « très belle fleur » de la culture moldave.

Emilian Galaicu-Paun et Jean-Jacques Combarel
Emilian Galaicu-Paun et Jean-Jacques Combarel

Le sociologue Petru Negura compare la poésie de Emilian Galaicu-Paun à celle du poète français, Stéphane Mallarmé. En plus, il a même osé de dire que c’est plus que Mallarmé.

L’écrivain moldave Arcadie Suceveanu a affirmé que la poésie de Galaicu-Paun est un labyrinthe dont on n’est pas certain qu’il y a une issue. Selon lui, il faut faire un effort intellectuel pour lire la poésie de Emilian Galaicu-Paun.

La première poésie de ce volume, intitulée - « Elle ne savait que faire sa signature », est dédiée à sa grand-mère, Emilie, qui aurait fêté ses 100 ans en décembre 2009.

« Armes Parlantes » a été également lancé à Bucarest, en Roumanie, à Balti et à Chisinau.

***

Emilian Galaicu-Paun est né le 22 juin 1964 dans le village de Unchitesti, district de Soroca. Il a fait ses études à l’Université d’Etat de Moldavie, puis - à l’Institut de Littérature « Maxime Gorki » de Moscou. Parmi ses publications de succès, à mentionner les volumes de poésies « La lumière propre » (1986), « Des gestes (la trilogie du rien) » (1996), « Yin time » et « La poésie d’après la poésie » (1999), etc. Il est membre de l’Union des Ecrivains de Moldavie et de Roumanie, aussi que membre fondateur de l’Association des Ecrivains Professionnels de Roumanie.

Le 25 janvier 2010