Plus d’un millier d’enfants sont nés par fécondation « in vitro » en Moldavie

Selon Veaceslav Mosin, Directeur du Centre National de Santé de la Reproduction et de Génétique Médicale, jusqu’à présent, en Moldavie ont été faites à peu près 2500 fécondations « in vitro » et plus d’un millier d’enfants sont nés au Centre National de la Santé de Reproduction.

Actuellement, cette reproduction assistée est l’une des méthodes les plus efficaces de traitement d’un couple infertile. Les expériences pour la mise en œuvre de la méthode de fertilisation « in vitro » ont commencé en Moldavie en 1994, avec l’acquisition de l’appareil nécessaire.

La première grossesse obtenue par la méthode FIV a été réalisée à la fin de l’année 1995 et a donné naissance à un petit garçon pesant 3500 grammes. On commence une utilisation plus large de cette méthode en 1997 avec la mise en œuvre de l’échographie trans-vaginale dans le suivi des cycles de stimulation et du prélèvement échographique des ovocytes, a ajouté Mr . Mosin. Il a également constaté une augmentation du nombre de demandes ainsi que du taux de succès de la FIV chez les patientes présentant l’infertilité. En effet, le taux de succès de la fécondation in vitro a atteint 47% en 2009, alors que la moyenne européenne est de 33%.

Il est à mentionner que les premières expériences de FIV ont été effectuées il y a 30 ans au Royaume-Uni et ont été dirigées par Patrick Steptoe et Robert Edwards. Le premier enfant conçu par la méthode de fécondation in vitro est né en 1978. La première réussite a été mentionnée aux Etats-Unis en 1981. En ex-Union Soviétique, le premier enfant conçu par cette méthode est né en 1986, et en Ukraine en 1991. La Roumanie a déclaré la naissance du premier enfant né par reproduction assistée en 1996.

Article publié sur http://unimedia.md

Traduction – Rodica Istrati. Relecture – Michèle Chartier.