Olesea Voiciuc, chercheuse : “L’OTAN apprécie nos résultats, mais je ne quitterai pas la Moldavie“

0 vote

Olesea Volciuc, doctorante à l’Université Technique de Moldavie (UTM) réalise une recherche d’importance mondiale. Elle est devenue gagnante d’un concours prestigieux financé par l’OTANNATO : Science for Peace and Security Programme”. Olesea Volciuc est bénéficiaire d’une subvention en valeur de 25 000 Euros pour une période de trois ans.

Olesea Volciuc, doctorante à l’Université Technique de Moldavie (UTM) réalise une recherche d’importance mondiale. Elle est devenue gagnante d’un concours prestigieux financé par l’OTANNATO : Science for Peace and Security Programme”. Olesea Volciuc est bénéficiaire d’une subvention en valeur de 25 000 Euros pour une période de trois ans.

“La création des senseurs de gaz stables à la radiation” - c’est le thème du projet de recherche approuvé par une commission de l’OTAN. La découverte d’Olesea Voiciuc, une jeune chercheuse de 27 ans, pourrait être utilisée à la création des dispositifs de détection de la radiation susceptibles d’être appliqués dans le cosmos, dans les stations nucléaires et dans les accélérateurs de particules, ainsi que dans les entreprises, etc.

En fait, cette étude est une continuité des préoccupations scientifiques antérieures de la chercheuse. “Le nitrate de galle (GaN) est un des semi-conducteurs connus qui sont stables à la radiation, mais cette qualité peut être développée, fait prouvé récemment par les recherches du groupe de savants du Centre National d’étude et de vérification des matériels dans le cadre de l’UTM, dirigé par Ion Tighineanu, vice-président de l’Académie de Sciences de Moldavie. Nos découvertes ont été publiées dans la célèbre revue internationale Applied physics letters “ a précisé Olesea Volciuc.

L’article a eu un succès fulminant dans les milieux scientifiques du monde entier. “La subvention obtenue par nous a été une surprise non seulement pour les savants de Moldavie, mais aussi pour les représentants de l’OTAN, habitués à financer des recherches dans les pays développés. Les dispositifs découverts par nous peuvent avoir une application vaste, y compris dans les ménages où il y a le risque des fuites de gaz. Grâce à ce mécanisme, en cas d’absence du propriétaire, le téléphone pourra détecter une possible fuite et la conduite de gaz va se fermer”, a fait savoir la chercheuse.

« La découverte a une grande importance, car les dispositifs qui s’utilisent à présent dans le cosmos sont peu stables à la radiation, considère Olesea Volciuc. Suite à mes recherches, on pourrait développer non seulement le senseur de gaz, mais aussi d’autres dispositifs. »

La jeune savante réalise qu’une possible appréciation à l’échelle mondiale lui ramenera des offres pour travailler aux côtés de grandes personnalités scientifiques du monde. Mais elle est encline à travailler en Moldavie. “Nous sommes obligés de développer notre pays et il faut que, depuis la Moldavie, nous menions une collaboration intense avec les milieux scientifiques internationaux”, a déclaré Olesea Voiciuc.

Article par Angelina Olaru publié dans le journal « Timpul ». Traduction en français - Maria Hîncu.