Les plus agréables instants de l’opération « Le vin des tsars »

0 vote

info document -  Word - 112.5 ko

Le huit octobre dernier, à trois heures du matin, un nouveau convoi d’aide humanitaire à destination de Moldavie partait de France. Le jeudi, 11 octobre, à six heures du matin, le convoi est arrivé à Chisinau. Comme d’habitude, le voyage a été long et difficile à cause, surtout, des procédures de passage de la frontière.

Toutefois, quand la semi-remorque remplie de matériel médical, de livres scolaires et de littérature française, de tables d’écoliers, etc. fut dédouanée et son contenu - prêt à être livré aux bénéficiaires, l’équipe a presque oublié les obstacles restés en arrière.

Le samedi matin, l’équipe de Philippe Lamé, sous la conduite de Mr. Jean-Jacques Combarel, Président de l’Association « Les Moldaviens », ont visité le Centre de placement et de réhabilitation pour les enfants de bas âge de Chisinau.

C’est la première maison d’enfants subordonnée au Ministère de la Santé qui ait changé de statut et soit transformée dans un centre de placement. Le centre a réorienté ses services afin d’offrir aux enfants plus de chances d’intégration en famille. Au centre sont soignés environ 160 enfants de 0 à 6 ans. La moitié sont orphelins ou abandonnés par leurs parents, tandis que l’autre moitié des enfants sont « temporairement » placés dans ce centre. La plupart d’enfants ont moins d’un an et souffrent de diverses maladies. Un tiers d’entre eux sont atteints de graves pathologies neurologiques.

Après avoir déchargé le lait maternisé, l’équipe a visité les groupes d’enfants dont les yeux rayonnaient à la vue des hôtes.

Des cartons avec des vêtements confectionnés et généreusement offerts par les tricoteuses de « Amis sans frontières » ont été portés directement dans les groupes pour que les éducatrices les distribuent aux petits qui en ont le plus besoin.

Guidés gentiment par le médecin en chef du centre, Elena Chincarenco, les messagers du « Vin des tsars » ont visité plusieurs groupes d’enfants, les trouvant plongés dans leurs préoccupations ludiques, car le temps pluvieux de mi-automne moldave ne leur permettait pas des activités plus énergiques dehors.

Partout, les mêmes yeux rayonnant, les mêmes regards sincères et bienveillants des enfants privés de ce qui est le plus cher au monde - l’amour et la chaleur maternels. Or, aux côtés de l’utilité pratique de cette action d’assistance, il y a le côté affectif qui est au moins aussi important. Inspirés par les paroles de reconnaissance exprimées par le personnel du centre, mais surtout par les regards innocents et doux des enfants, l’équipe de Philippe Lamé a promis d’y revenir.

Un lot d’assistance va également être envoyé à l’internat de Straseni, dans le district avec le même nom. Cet internat accueille des enfants plus grands.

L’opération « Le vin des tsars » se poursuit.

Documents à télécharger