L’invention d’un Moldave – une révolution dans la construction aéronautique

0 vote

Un jeune moldave du village de Cojușna, diplômé de l’Université Technique d’Helsinki, a inventé un système qui révolutionne la sécurité de l’aviation civile. Son innovation consiste dans un système censé minimiser le danger d’une explosion ou les traumatismes des passagers en cas de catastrophe aérienne.

Alexandru Bălan est diplômé d’une faculté d’architecture, après laquelle il a poursuivi ses études à l’Université Technique d’Helsinki, en Finlande. Il a commencé a explorer le domaine de l’aviation civile grâce à son père qui a été aviateur. « Mon père a eu un problème de santé à cause de laquelle il a dû renoncer aux vols. En ce qui me concerne, après avoir beaucoup voyagé en avion pour des raisons professionnelles, la sécurité des vols me préoccupait de plus en plus », raconte le jeune inventeur.

Ensemble avec une équipe de chimistes finlandais et de spécialistes en aviation, il a travaillé pendant sept ans sur ce projet. Le système qu’on a créé comporte deux composantes. La première consiste dans une substance qui, au moment de l’impact de l’avion, agit pour changer l’état du combustible. Cette substance est conservée dans un réservoir spécial qui se déclenche dans les moments critiques.

« Il faut une dose d’un litre de cette substance pour 100 litres de kérosène. Le plus grand avion du monde, Airbus A380 – avec un prix d’achat de 389,9 millions de lei – a des réservoirs dont la capacité totale est de 320 mille litres, donc on aurait besoin de 3200 litres de substance pour empêcher une possible explosion. Si l’on multiplie par 199 (dollars pour un litre) on obtient la somme de 636,8 mille dollars per unité. Le système est donc très cher, mais si on l’applique à un avion personnel, le coût serait d’environ 50 mille dollars pour un avion de 65 millions de dollars. Or, quelqu’un qui se permet d’acheter un tel avion serait capable de payer aussi pour sa sécurité », considère Alexandru Bălan.

La deuxième composante du système consiste à faire jaillir, au moment de l’effondrement, une quantité d’écume censée immobiliser les passagers pour 30 secondes, permettant ainsi d’éviter la collision avec d’autres objets ou d’autres passagers.

« Quelques secondes avant l’impact, le liquide est éliminé à l’intérieur de l’avion et, après le contact direct avec l’air, il change de structure et devient 416 plus grand. Au bout de 30 secondes, l’écume revient à son état initial qui est absolument inoffensif pour les yeux et le corps humain », dit le jeune.

Selon l’auteur de ce projet, des constructeurs d’avions d’Amérique et d’Europe ont déjà manifesté de l’intérêt pour son invention.

Notons que ces 13 derniers ont eu lieu 2298 accidents aériens qui se sont soldés par 18722 victimes.

Article repris sur le portail http://www.timpul.md/articol/invenia-unui-moldovean-revoluioneaza-industria-constructoare-de-avioane-din-lume-50178.html

Traduit pour www.moldavie.fr

Le 12 décembre 2013