J’admire les femmes moldaves…

1 vote
Texte : Lidia Tomozei
participante au concours « Raconte-moi la Moldavie »

J’admire les femmes qui se débrouillent bien dans l’univers des affaires dominé par les hommes. Il me plait de retrouver sur la scène politique des femmes qui obligent l’homme à réfléchir. J’admire les femmes qui peuvent éduquer leurs enfants sans manuels, qui peuvent préparer le dîner sans manuels de cuisine et qui savent s’habiller à leur manière.

J’admire les femmes qui tentent à réussir dans la vie, j’admire les comédiennes qui me font pleurer et les interprètes qui me font comprendre le bonheur. J’admire les femmes qu’on ne peut jamais les oublier.

Les femmes moldaves sont les femmes les plus vigoureuses du monde. Elles peuvent se débrouiller quand toutes les portes devant elles sont fermées. Elles peuvent se taire et souffrir. Elles peuvent sourire quand elles pleurent. Elles cherchent, travaillent et dirigent. Elles savent ce qui est important dans la vie : il faut être belle et intelligente, il faut avoir du succès et il faut avoir une famille merveilleuse. Vous pouvez me dire que c’est beaucoup. Oui, c’est beaucoup. Et très rarement on peut rencontrer une femme qui réussit à les faire. Mais les femmes moldaves ont prouvé qu’il mérite d’essayer de vouloir avoir tout. Il faut essayer le maximalisme avec l’esprit et le cœur. Je voudrais vous présenter quelques femmes pour qui la devise de la vie est Per aspera ad astra.

Natalia Barbu
Natalia Barbu

center>
Natalia Barbu, grâce à sa voix superbe et à sa beauté mystérieuse elle est devenue, très jeune, une des interprètes les plus populaires de la République de Moldavie. Elle a obtenu plusieurs prix aux divers concours et festivals nationaux et internationaux.

Zinaida Grecianii
Zinaida Grecianii

Zinaida Grecianii, vice-premier-ministre de la République de Moldavie. „Je ne voulais jamais faire de la carrière. Tout simplement je suis ambitieuse, si je fais quelque chose je la fais très bien. Je crois que chez nous on a beaucoup de confiance en femme. Je préfère travailler toujours en équipe avec des personnes intelligentes”.

Anastasia Lazariuc
Anastasia Lazariuc

Anastasia Lazariuc Il n’existe personne en Moldavie ou en Roumanie qui ne connaît cette interprète. Plus de 30 années elle chante et on peut l’entendre à la radio, on peut la voir au petit écran de la TV, sur les différentes scènes de la Moldavie et de la Roumanie. Elle est l’interprète qui gagne le public dès la première chanson. Ses chansons prouvent ses qualités artistiques remarquables et sa sensibilité.

Ala Mindicanu
Ala Mindicanu

Dr. Ala Mindicanu, journaliste, politicienne, docteur en sciences économiques. De 1994 à 2001, député au Parlement de la République de Moldavie. Elle a publié plus de 11 ouvrages scientifiques et de nombreux articles sur l’analyse politique et éditoriale. Elle a participé aux divers programmes de formation aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, Suède, Italie et Roumanie.

Mariana Durlesteanu
Mariana Durlesteanu

Mariana Durlesteanu, premier Ambassadeur de la République de Moldavie à Londres. Etant technocrate, elle est l’unique femme ambassadeur dans un monde ambassadorial dominé par les hommes qui sont nommés selon des critères politiques. " J’ai mentionné les problèmes de la République de Moldavie, y compris la situation en Transnistrie et les problèmes de nos citoyens à l’étranger. Ma mission est de créer une image favorable de mon pays, de promouvoir les vins moldaves. C’est une occasion unique dans ma vie".

Ileana Lazariuc
Ileana Lazariuc

Ileana Lazariuc, Queen, la reine des extraterrestres dans le thriller SF (The Harvester) de Steven Seagal.
« Comment a été Steven Seagal ?
- Ayant beaucoup d’expérience, il a été calme. J’ai eu des émotions et lui, il a eu de la patience ».

Victoria Iftodi
Victoria Iftodi

Victoria Iftodi, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.
« J’apprécie le fait que les gens ne sont pas indifférents. On dit qu’on a toujours ce qu’on mérite. Il est important que nos citoyens trouvent la justice chez eux et pas à l’étranger. Je n’ai jamais eu honte de reconnaître que nous sommes pauvres mais nous essayons d’édifier un beau pays.

Natalia Albot
Natalia Albot

Natalia Albot, PRO FM. En Moldavie il y a beaucoup de belles femmes, certaines réussissent à apparaître sur l’écran de la TV ou sur la première page d’une revue, les autres restent anonymes.