Encore un acte de générosité de « Cercle Moldavie »

0 vote

Elle a donné vie à trois enfants, mais dix personnes l’appellent « maman ». Lidia Bubulici et son époux, Marin, du village moldave de Chetrosu, éduquent dans leur famille huit enfants qui ont connu la vie amère dans un orphelinat et à qui ils ont réussi à redonner un foyer. Lidia et Marin les appellent maintenant « nos enfants », « les meilleurs enfants du monde ».

Les Bubulici
Les Bubulici

L’histoire de cette maison d’enfants de type familial (c’est ainsi qu’on les appelle en Moldavie) n’a pas laissé indifférents les membres de notre association Cercle Moldavie qui se sont mobilisés pour prêter un coup de main à cette large famille et nous voudrions remercier particulièrement, dans ce contexte, Philippe Lamé pour son implication massive.

« Nous sommes une famille qui habite dans le nord du pays, raconte Lidia Bubulici, et, même s’il fait un peu plus froid dans la zone de nord, le soleil est toujours présent dans nos cœurs. Le bon Dieu nous a donné trois enfants, deux fils et une fille, que nous avons élevés avec un immense amour. Mais j’avais toujours dans mon âme une pensée qui faisait mon cœur pleurer – une pensée triste… Les orphelins – je ne cessais pas de penser aux enfants sans famille, frêles, comme le fil d’herbe.

Quand il faisait chaud et bien dans notre maison, je ne pouvais pas m’empêcher de penser aux enfants qui, quelque part, enduraient le froid, dormant n’importe où… Quand notre table abondait en plats délicieux, je me souvenais qu’il y avait dans ce monde des enfants qui enduraient la famine…

Et voilà qu’il y a cinq ans nous sommes allés dans un orphelinat de Chişinău, ayant l’intention d’adopter un enfant et … nous sommes rentrés chez nous avec cinq enfants - Dumitraş, Ionel et Daniela, Olga et Denis. Deux ans plus tard, notre famille s’est encore élargie - un petit garçon, puis deux petites filles ont franchi le seuil de notre maison et sont devenus membres de notre famille.

C’est vrai que seul l’amour ne suffit pas pour élever un enfant – ses besoins matériaux sont aussi importants. Heureusement, la bonté et la générosité existent encore dans ce monde ! Je n’imagine pas comment nous aurions fait face à tous les besoins sans l’appui des gens de bonne volonté, car la vie coûte cher et les conditions de vie en Moldavie sont dures.

Nous sommes très reconnaissants aux gens qui nous prêtent leur coup de main, chaque fois quand nous en avons besoin. Merci en particulier à l’Association Cercle Moldavie.
L’argent, les vêtements, les jouets, les produits de nettoyage, les produits et objets d’hygiène qu’ils nous ont offerts sont venus juste au moment opportun. Les enfants en ont été très contents et reconnaissants.

Merci pour votre implication et générosité ! Nous vous invitons chez nous pour connaître nos petits anges.  »

Donne et tu recevras !

Le 22 mars 2017