Combien d’étrangers habitent en Moldavie ?

0 vote

Tandis que des centaines de milliers de Moldaves ont quitté la Moldavie à la recherché d’une vie meilleure, environ 20 mille étrangers ont choisi notre pays comme destination pour réintégrer leurs familles, y travailler ou faire des études. Selon les données du Bureau Migration et Asile, 18.521 citoyens étrangers détiennent un permis de séjour permanent en Moldavie et 10.002 – un permis de séjour temporaire.

« La Moldavie pourrait devenir attractive pour les étrangers si les universités de Chisinau dispensaient plusieurs programmes en anglais »

Jesus Sovka Vizionář est un des 2300 jeunes étrangers qui font leurs études en Moldavie. Il est maintenant étudiant à l’Université d’Etat de Chișinău et il a opté pour la Moldavie après avoir noué des relations d’amitié avec des Moldaves dans sa ville natale – Granade, en Espagne. « Si je ne les avais pas connus, j’aurais été maintenant en Amérique du Sud », dit le jeune qui travaille une étude sur la coopération dans le village moldave de Cărpineni.

Jesus affirme que, malgré les problèmes de communication (car l’anglais n’est pas encore une langue très parlée à Chișinău), ses professeurs, ses collègues de l’université l’aident beaucoup, tout comme les gens qu’il rencontre dans la rue et qui sont très bienveillants et prêts à l’aider.

A son avis, ce n’est pas difficile d’obtenir un permis de séjour en Moldavie. « L’unique problème c’est que la procédure dure plus d’un mois ». Il croit que la Moldavie serait plus attractive pour les citoyens étrangers, si les universités du pays proposaient plus des cursus en langue anglaise. « Autrement, seuls des étudiants de Roumanie et, peut-être, quelques fous espagnols vont venir ici », plaisante le jeune, tout en ajoutant que, vu sa faible maîtrise de la langue roumaine, il mise surtout sur le langage non-verbal, ainsi que « sur les jeunes bienveillants qu’on rencontre dans la rue ».

« La Moldavie n’est pas comme d’autres pays, où l’on peut arriver à n’importe quelle destination à l’aide de Google map »

L’Américaine Maggie Muth a vécu dans plusieurs pays, sur divers continents, et l’année passée, quand son mari a obtenu un emploi à Chișinău, elle a déménagé en Moldavie. Maggie reconnaît qu’elle a des problèmes de communication, mais malgré ça, elle aime Chișinău, car les gens d’ici sont très sympathiques, mais aussi curieux par rapport aux étrangers.

Maggie consacre son temps libre aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale de Chișinău – elles leurs donne des cours gratuits de beaux-arts.

« J’ai appris à dire en russe « Je suis désolée. Je parle anglais ». J’ai remarqué que les gens qui travaillent dans les magasins sont très patients et bienveillants. La plupart de vendeurs sont curieux d’apprendre d’où je viens et ce que je pense de la ville de Chișinău », dit Maggie.

Maggie considère que le plus grand problème pour un étranger en Moldavie c’est d’arriver à une destination inconnue : « La Moldavie n’est pas comme d’autres pays où l’on peut tout d’abord trouver sur une carte la destination nécessaire, comme des restaurants, magasins et après y arriver très facilement grâce à Google map ».

Pourquoi venir en Moldavie ?

Selon les données du Bureau Migration et Asile, 3399 étrangers ont demandé un permis de séjour pour réintégrer leurs familles, 1364 – pour se faire embaucher, 324 – pour participer aux actions humanitaires, religieuses et de volontariat. A part cela, en Moldavie sont recensés 502 investisseurs étrangers et 2299 étudiants étrangers.

En Transnistrie, sont documentés 3661 étrangers, y compris 3286 personnes qui détiennent un permis de séjour permanent et 375 – qui ont un permis de séjour temporaire.

La plupart d’étrangers qui sont venus travailler en Moldavie proviennent de Roumanie, Turquie et Italie.

La plupart de personnes qui ont souhaité réintégrer leurs familles sont originaires d’Ukraine, Russie, Roumanie et Italie.

La plupart d’étudiants étrangers qui font leurs études en Moldavie – à peu près 70% - proviennent d’Israel.

Source : http://www.moldova.org/in-timp-ce-moldovenii-fug-cat-mai-departe-altii-se-muta-aici-cati-straini-locuiesc-in-republica-moldova-si-cu-ce-se-ocupa-acestia/