Les Jeux Olympiques 2012 : qui représente la Moldavie à Londres ?

0 vote

Nos compatriotes Nicolae Ceban, Cristina Iovu, Zalina Marghiev et Anatolie Ciricu sont crédités de plus chances de remporter une médaille olympique.

Les représentants de la Moldavie ont joint la grande équipe olympique à Londres. Le tireur à l’arc Dan Olaru, âgé de seulement 15 ans, est le cadet de la sélection moldave et son porte-drapeau.

« C’est pour la première fois que je participe à une telle compétition. A Londres, j’aurai des adversaires redoutables, comme ceux de Corée de Sud, Inde, Allemagne et Hollande », dit Dan.

L’entraîneuse Irina Cecanov considère comme une réussite le fait que le jeune a obtenu le droit de prendre part à l’Olympiade quatre ans après avoir tenu pour la première fois un arc dans ses mains. « Nous n’avons jamais eu des jeunes hommes aux Jeux Olympiques. Depuis les années ’90, nous n’avons eu que des jeunes femmes. Les plus redoutables sportifs dans ce sport viennent du Mexique et d’Asie. Ce sont 64 participants du monde entier », mentionne Irina Cecanov.

Quatre heures d’entraînement six jours de la semaine soit dans une salle de son village natal, soit dans un centre destiné à l’équipe olympique de Chisinau. C’est le programme du lutteur Nicolae Ceban du village de Talmaza, un des meilleurs sportifs moldaves qui a toutes les chances de remporter une médaille à Londres.

La préparatifs à l’Olympiade

« Pendant quatre ans, après les Jeux Olympiques de Beijing, je me suis totalement consacré aux luttes. Je m’entraîne chaque semaine, chaque jour », dit le lutteur, tenant la mascotte de l’équipe olympique moldave.

Même s’il évite de parler des conditions d’entraînement, il ne nie pas qu’une carrière sportive peut très rapidement dévier vers une ligne morte en Moldavie. « Je veux motiver les petits qui nous suivent, y compris du point de vue financier. Ils ne doivent pas voir que les seigneurs n’ont pas d’argent », dit le sportif âgé de 26 ans.

L’haltérophile Cristina Iovu et l’athlète Zalina Marghiev ont elles-aussi de très grandes chances d’obtenir une médaille olympique. « Le sport est une loterie. Nous désirons arriver à la finale. Dans le monde, il y a 15 lanceuses de marteau qui ont presque le même niveau professionnel. Mais seulement trois d’entre elles gagneront des médailles. Il reste à voir comment vont évoluer les choses », dit Soslan Marghiev, le père et l’entraîneur de la jeune sportive.

Zalina Marghiev. Source : www.adevarul.ro
Zalina Marghiev. Source : www.adevarul.ro

Bien que la Moldavie soit représentée aux Jeux Olympiques par une équipe de 22 sportifs à dix disciplines et deux sportifs aux Jeux Paralympiques, les conditions d’entraînement restent assez mauvaises, reconnaît Nicolae Juravschi, le Président du Comité National Olympique.

« Zalina Margiev est une des plus fortes sportives de l’Europe au lancer du marteau, mais nous n’avons au moins un stade où elle pourrait s’entraîner. Nous n’avons pas de piscine de 50 mètres. Nos sportifs sont des vrais héros parce qu’ils ont obtenu leurs qualifications dans des conditions très difficiles. Il y a des champions européens qui ne se sont pas qualifiés à cette compétition », précise Juravschi.

Nicolae Juravschi a précisé que le budget d’état a versé 4,5 millions de lei en tant que support pour les préparatifs et le déplacement de nos sportifs aux Jeux Olympiques. Le Comité National Olympique prend en charge les équipements des sportifs, ainsi que les récompenses à être payées aux possibles gagnants.

Chaque sportif médaillé d’or à Londres recevra de la part du Gouvernement moldave 100.000 euros, tandis que les médaillés d’argent et de bronze recevront 90.000 euros et, respectivement, 80.000 euros.

Source : http://www.adevarul.ro/moldova/sport/JOCURILE-OLIMPICE-sportivii-reprezinta-Londra_0_742725761.html#

Traduction et adaptation - Rodica Istrati.