La sécheresse nous coûte trois milliards de lei

La sécheresse de cette année a causé dans l’agriculture des pertes d’environ trois milliards de lei, d’après l’évaluation faite par une commission gouvernementale avec la participation des experts étrangers. Les estimations des experts montrent que le montant des importations de certains produits augmentera à cause de la sécheresse. Les prix augmenteront eux-aussi. Dans ce contexte, la contribution de l’agriculture au PIB se réduira considérablement.

Or, un tiers de la récolte de blé et d’orge, la moitié de la récolté de tournesol et deux tiers de la récolte de maïs ont pratiquement été compromis cette année. La quantité de la betterave sucrière pourrait être inférieure à celle de 2011.

Les cultures légumières ont été affectées le plus par la sécheresse, les pertes dans ce secteur étant estimées à 2,5 milliards de lei. « Conformément à nos calculs, vu la très faible récolte de blé, de maïs et de tournesol, les pertes atteindront le chiffre de 2,5 milliards de lei. Si l’on y ajoute les autres cultures compromises, les dommages directs dépassent 3 milliards de lei », affirme Alexandru Slusari, le président de l’Association UniAgroProtect.

Selon les données du Ministère de l’Agriculture, la récolte de céréales de cette année a été de de 560 mille tonnes, c’est à dire de 20% inférieure à celle pronostiquée. Dans le nord du pays, la récolte de blé a été en moyenne de 3 tonnes par hectare, tandis qu’au sud de la Moldavie – de 1,5 tonnes par hectare. Deux tiers de la récolte de maïs ont été compromis par la sécheresse. En même temps, les statistiques officielles relèvent que dans la première moitié de cette année a été enregistrée une décroissance de 2,1℅ de la production agricole par rapport à la même période de l’an dernier.

Les pertes seront couvertes par la hausse des prix

Les agriculteurs pourront couvrir une partie des pertes par les prix plus élevés à la production agricole. « On s’attend, premièrement, à la majoration des prix aux céréales fourragères, et ensuite à l’augmentation des prix aux produits d’élevage – le lait, la viande, les œufs, etc. », montre une étude réalisé par l’Institut d’Economie, de Finances et de Statistiques.

Selon les experts, l’encherissement de la viande et des produits de viande se fera voir sur le marché interne avec un retard de cinq-six mois. Aux côtés de la décroissance du volume de la production, la réduction essentielle et durable du cheptel entraînera des pertes d’emplois dans les zones rurales.

En même temps, le niveau de l’inflation augmentera dans la deuxième moitié de l’année par 1,5-2%. Un autre phénomène négatif sera la réduction du nombre d’emplois dans le milieu rural.

Le Ministère de l’Agriculture se voit obligé d’acheter du fourrage en valeur d’un million de dollars

D’après la pratique des années précédentes, à cause du déficit de fourrage, le cheptel de porcins et de la volaille diminuera par 15-20%, et de bovins – par 5-10%.

«  Pour éviter la sacrification des animaux, nous allons acheter du fourrage en valeur d’un million de dollars, somme que les représentants de l’état vont négocier avec les donateurs étrangers », a déclaré Vasile Bumacov, ministre de l’agriculture. Le ministre a également fait savoir que du support sera offert pour l’achat de semences de cultures d’automne.

Les agriculteurs seront exempts d’impôts jusqu’à la fin de l’année

Le premier ministre Vlad Filat a demandé au ministre des finances de présenter un projet de loi à cette portée. « Les agriculteurs doivent payer les impôts jusqu’au 30 septembre. Mais il faut modifier la législation de façon que le délai de l’exonération de taxes soit prolongé jusqu’au 30 décembre 2012 », a déclaré Vlad Filat.

Selon les estimations du ministère de l’agriculture, la sécheresse de l’été dernier a endommagé l’agriculture de 2,5 milliards de lei.

Article de Olga Ceaglei repris sur le site http://www.eco.md/index.php?option=com_content&view=article&id=6514:seceta-ne-cost-trei-miliarde-de-lei&catid=128:actualitate&Itemid=512

Traduction – Rodica Istrati.

Le 12 septembre 2012